×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Béni Mellal-Khénifra: La nouvelle stratégie de la CGEM-région

    Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5411 Le 13/12/2018 | Partager
    Brahim Moujahid rempile pour un 2e mandat
    Aziz Farsi élu vice-président
    Faire de l'organisation une force de propositions structurelle et intégrée

    Brahim Moujahid et Aziz Farsi. C’est le binôme qui a été élu dernièrement à la tête de la CGEM-région. Le premier rempile pour un second mandat de président alors que le second est élu vice-président pour la première fois. Il occupait les fonctions de secrétaire général dans le précédent bureau.

    Les deux hommes se connaissent parfaitement et ambitionnent de mener ensemble le même combat pour redynamiser et relancer l’action de leur organisation en faveur des entreprises de la région. Et, par conséquent, pour le développement économique de toute la Région Béni Mellal-Khénifra.

    En d’autres termes, la préoccupation première du binôme est de renforcer la compétitivité des PME et en faire un pilier du développement  régional. Certes, les PME participent à la création de 50% des postes d’emploi. Toutefois, elles doivent encore faire face à de nombreuses contraintes, notamment les prix élevés et l’accès au foncier ainsi que les délais de paiement, les complications administratives et bancaires, l’insuffisance de la formation et de la main-d’œuvre qualifiée…

    Aujourd’hui, sur la feuille de route de la nouvelle équipe, l’amélioration du climat des affaires, d’une part, et la création d’un pôle  de compétitivité régionale et d’un fonds d’investissement régional dédié à son accompagnement, d’autre part.

    Aujourd'hui, l’investissement privé reste faible dans cette région qui ne manque cependant pas d’attractivité ni de potentialités économiques. Brahim Moujahid, qui est aussi président du conseil régional de Béni Mellal-Khénifra, reconnaît que le rôle de l’organisation régionale qu’il préside doit aujourd’hui plus que jamais se traduire de manière concrète sur le terrain. Il s’engage, d’ailleurs, à œuvrer pour insuffler une nouvelle dynamique à la CGEM-région pour en faire une force de propositions structurelle et intégrée.

    Pour ce faire, il propose notamment de renforcer les partenariats et d’en faire le pivot essentiel du développement régional. En somme, «point de développement sans une entreprise forte et pas d’entreprise forte sans développement régional».

    L’action de la CGEM-région doit aussi intégrer le suivi par le secteur privé de tous les plans de développement régionaux et le soutien du Fonds d’investissement régional tout en permettant aux entreprises d’en bénéficier tout autant que du patrimoine foncier.

    Versant dans le même sens, le vice-président Aziz Farsi a souligné que l'objectif est de faire du secteur privé un acteur principal dans les plans de développement socioéconomiques. La nouvelle stratégie est fondée sur quatre piliers essentiels pour relancer la dynamique escomptée. Tout d’abord, une CGEM-région ouverte à toutes les entreprises, quels que soient leurs activités, leurs tailles ou encore leurs âges.

    Ensuite, instaurer l’équité dans l’approche genre et aussi s’ouvrir sur la jeunesse tout en impliquant davantage l’organisation dans l’action sociale et solidaire dans la région. Et, enfin, être au service des entreprises en améliorant ceux proposés à ses membres.

    Dans l’immédiat, l’action de la CGEM-région va se pencher sur la réactivation de la Commission régionale du climat des affaires, et œuvrer à la facilitation de l’accès au foncier pour les projets d’investissement. Et aussi au développement du partenariat public-privé.

    Mise à niveau

    Pour mettre en place sa nouvelle vision, la CGEM-région veut assurer une mise à niveau des compétences des dirigeants d’entreprises à travers des cycles de formation en matière de gestion et d’encadrement tout en encourageant la formation continue. Elle veut aussi chercher des solutions pour faciliter  aux PME l’accès aux financements et aux marchés et appels d’offres publics.

    Jamal Eddine HERRADI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc