×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Dossier Spécial

    Marrakech: Les grandes nouveautés de la Formule E

    Par Joséphine ADAM | Edition N°:5402 Le 30/11/2018 | Partager
    La 5e saison démarre le 12 janvier prochain sur le Circuit Moulay El Hassan
    Une toute nouvelle monoplace, la GEN 2, fait son entrée
    formule-e-002.jpg

    Pour cette course du 12 janvier, s’inscrivant comme la grande nouveauté de la prochaine saison, une toute nouvelle monoplace, la GEN 2, fait son entrée. Présenté lors du dernier salon de Genève, le bolide cumule une ligne très novatrice et permet aux écuries et pilotes de disputer avec une seule voiture l’intégralité de la course (Ph. Formule E)

    Moins de 50 jours au chrono. Le 12 janvier prochain, le Circuit Moulay El Hassan à Marrakech abrite la seconde manche de la période 2018/2019, 5e saison de la Formule E. Un championnat entièrement électrique qui se produit au cœur des villes. C’est donc dans la ville ocre, et pour la 3e année consécutive, que les pilotes vont s’affronter.

    Vergne, Buemi, Piquet, Lopez, Di Grassi sont attendus, tout comme le brésilien Felipe Massa, qui vient de signer chez Venturi, et totalise 11 victoires en Formule 1 chez Ferrari. Les grands du sport automobile mondial prennent de plus en plus le virage de la Formule E, une discipline aujourd’hui phare et très novatrice

    . Côté constructeurs et écuries, même engouement. Cette nouvelle saison présente 11 écuries entre Audi, DS, Jaguar, Venturi, Mahindra, HWA, et la toute dernière à rejoindre les rangs, Nissan, premier constructeur japonais, en attendant l’arrivée, la saison suivante, de Porsche et Mercedes.

    La confirmation de l’intérêt croissant pour la transition largement en marche vers le moteur électrique chez les constructeurs. Pour cette course du 12 janvier, s’inscrivant comme la grande nouveauté de la prochaine saison, une toute nouvelle monoplace, la GEN 2, fait son entrée. Présenté lors du dernier salon de Genève, le bolide cumule une ligne très novatrice et permet aux écuries et pilotes de disputer avec une seule voiture l’intégralité de la course.

    Une véritable révolution pour la Formule E. Désormais, la durée d’une course est portée à 45 minutes plus 1 tour avec une seule voiture. Son autonomie étant plus que doublée par rapport à la monoplace des saisons passées, le véhicule dispose en effet d’une puissance maximale de 250 kW, avec 200 kW disponibles en course, pour une vitesse maximale de 280 km/h. Son poids minimum étant de 900 kg (contre 880 kg précédemment), comprenant le pilote et la toute nouvelle batterie de 385 kg. La GEN 2 est donc, pour les passionnés, l’un des grands intérêts de ce rendez-vous.

    En nouveauté également, le mode Attack, qui permet à chaque pilote de se procurer une puissance supplémentaire. Pour activer ce mode façon jeu vidéo, ils arment leur voiture, quittent la ligne de course et traversent la zone d’activation. En guise de récompense pour avoir pris une ligne plus lente, ils peuvent collecter 25 kW supplémentaires, soit plus de vitesse à utiliser pour attaquer un adversaire ou garder l’avantage en cas d’attaque.

    Ce mode sera installé et signalisé sur la piste dans le virage 3 du circuit, à proximité du E-Village, qui a lui aussi effectué un petit lifting avec une toute nouvelle tribune pour le public. De nombreuses activités sont au programme, comme le stunt moto électrique avec Julien Dupont, des simulateurs de conduite, des tours de karts électriques, ou encore du vélo sur circuit.

    J. A.

    Consultez l'intégralité du dossier spécial Automobile sous format Pdf

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc