Entreprises

Réorganisation à 360 degrés pour Sopriam

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5391 Le 13/11/2018 | Partager
La filiale d’Al Mada revoit son organigramme
Séparation réussie des métiers de l’import de ceux de la distribution
Rationalisation de la gamme, développement réseau… les leviers de croissance

Quelques mois à peine après sa nomination à la direction générale de Sopriam, Khalid Kabbaj imprime déjà sa touche. Sous son impulsion, l’importateur-distributeur de Peugeot, Citroën et DS est parvenu à remonter sur le podium des meilleures ventes de voitures réalisant sur les 3 derniers mois une part de marché de plus de 13% (sur la marque Peugeot).

«En considérant uniquement le segment du véhicule particulier, nous atteignons 14% de part de marché des marques généralistes», se réjouit le nouveau DG qui semble bien parti pour réaliser les objectifs du plan stratégique Built-up 2020 annoncé par Tarafa Marouane, PDG de Sopriam en avril dernier (cf. L’Economiste du 12 avril 2018) qui ambitionne de porter la part de marché à 18% à terme. Pour parvenir à ces résultats, Kabbaj a procédé à une réorganisation à 360 degrés de l’entreprise.

A commencer par de nombreux changements dans les ressources humaines. «Nous avons pris la décision de séparer le métier de l’import de celui de la distribution», confie Kabbaj. Cela s’est traduit par le recrutement de deux nouveaux directeurs de marques: Hind El Youssi pour Citroën et Younes El Aouad pour Peugeot, en plus de Hamid Berrada, qui est en charge de DS.

Parallèlement, il y a eu la création d’une entité direction réseau qui a été confiée à Hassan Bouattach, anciennement directeur commercial Peugeot. «C’est cette entité qui est chargée du développement du réseau que ce soit en matière d’infrastructures mais aussi de ventes, de RH et d’exploitation», souligne le DG.

Pour coordonner le tout, une direction communication et transformation digitale a été créée et confiée à Nawal Afiq, qui avait précédemment la charge du marketing. «Pour boucler la boucle, nous avons créé une direction véhicules d’occasion puisque nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un véritable levier pour vendre des voitures neuves», clame Kabbaj.

Outre la réorganisation de l’organigramme, Sopriam a aussi travaillé sur «la rationalisation de la gamme». Celle-ci a été réduite de 46 à 21 versions entre Peugeot et Citroën. «Nous avons accompagné cette réduction des modèles par une montée en gamme avec des véhicules mieux équipés pour un positionnement prix compétitif», soutient de son côté Nawal Afiq, la nouvelle directrice de la communication qui se réjouit du résultat puisque Sopriam parvient à doubler ses ventes à 500 unités en octobre sur un seul modèle (Peugeot 208). Il faut dire que l’entreprise a mis le paquet sur la force commerciale en mettant en place un Pay Plan avantageux à ces commerciaux au point de les faire travailler même les week-ends. A ce titre, Sopriam a lancé depuis septembre l’ouverture de ses showrooms 7 jours/7.

L’autre levier activé par Sopriam est celui du développement réseau pour lequel a été réservé un budget d’investissement de 100 millions de DH. En plus du DS Store de Casablanca qui a été inauguré en juillet (cf. L’Economiste du 23 juillet 2018) et de la concession de Citroën à Dakhla (cf. L’Economiste du 12 novembre 2018), Sopriam espère ouvrir un second important showroom pour ses trois marques à Rabat d’un investissement de 12 millions de DH d’ici la fin de l’année. Sur ce même registre, l’importateur-distributeur ambitionne dans les 3 prochains mois l’ouverture d’une dizaine de nouveaux showrooms au Maroc. Et pour cause, la filiale d’Al Mada a réouvert l’accès à la possibilité de devenir agent concessionnaire

des marques qu’elle représente. «Nous avons été submergés par les demandes», se réjouit Khalid Kabbaj qui dit vouloir privilégier les investisseurs «déjà prêts». Courant 2019, Sopriam devrait disposer d’une vingtaine de nouvelles représentations.

Les nouveaux modèles

Sur le plan produits, Sopriam prévoit comme annoncé une série de lancements de nouveaux modèles. Cela va commencer chez Peugeot par la nouvelle 508 dont les premiers exemplaires sont déjà disponibles. Un important lancement est d’ailleurs prévu pour ce modèle pour cette fin d’année. Il y aura la commercialisation du Rifter et de son cousin chez Citroën, le nouveau Berlingo. En 2019, il est prévu de lancer le DS3 Crossback et la nouvelle Peugeot 208 produite à Kénitra.

Moulay Ahmed BELGHITI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc