×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Tourisme: 8,7 millions de touristes à fin août

    Par Nadia DREF | Edition N°:5381 Le 29/10/2018 | Partager
    Hausse de 14% des arrivées des étrangers
    Le taux d’occupation s’est situé à 46% contre 43% un an auparavant
    La durée moyenne de séjour varie entre 1,6 et 3,1% dans les hôtels
    tourisme_arrivee_081.jpg

    Malgré les besoins non encore comblés de renforcement de la promotion et de la desserte aérienne, la destination Maroc a drainé plus de touristes par rapport à l’année précédente. Ceci grâce à l’effet Airbnb et les low cost

    Au cours des huit premiers mois, l’activité touristique a maintenu sa croissance. Le nombre des arrivées aux postes frontières a atteint 8,7 millions, soit une progression de 8% par rapport à la même période de 2017. Selon les der­niers chiffres du ministère du Tourisme, l’affluence des MRE, qui représentent un peu moins de 50% des arrivées avec 4,33 millions, est en quasi-stagnation par rap­port à fin août 2017 (+2%). Le nombre des touristes étrangers, qui ont visité le Maroc, durant les huit premiers mois de l’année, ont grimpé de 14% totalisant 4,37 millions.

    Par marché émetteur, la France conti­nue d’occuper la première place avec 2,75 millions de touristes. L’Espagne arrive en deuxième rang avec 1,82 mil­lion de visiteurs suivie de l’Allemagne (526.037) et du Royaume-Uni (467.159). Les plus fortes hausses en termes d’arri­vées ont été enregistrées, au cours de cette période, par l’Italie (+14%), l’Allemagne (+10%) suivis de la France (+7%) et de la Hollande (+6%).

    Par point d’accès, l’aérien domine encore avec 3,7 millions d’arrivées de touristes étrangers dont 1,35 million ont transité par l’aéroport de Mar­rakech Menara et 1,26 million par l’aéro­port Mohammed V de Casablanca. Les ports de Tanger et TangerMed ont attiré 362.244 visiteurs, soit une progression de 4%. Quant à la voie terrestre, via Bab  Sebta et Béni Ansar, ils étaient 317.224 à entrer sur le territoire au cours des huit premiers mois de 2018, en hausse de 19% par rapport à la même période de 2017.

    Pour ce qui est des nuitées dans les établissements hôteliers classés, le vo­lume enregistré entre janvier et août der­nier a atteint 16 millions en augmentant de 9% en comparaison avec la même période de 2017. Les non-résidents ont totalisé 11 millions de nuitées (+12) tan­dis que les résidents en ont cumulé près de 5 millions. Les deux «flag-ship», à savoir Marrakech et Agadir continuent à booster la destination malgré les besoins non encore comblés de renforcement de la promotion et de la desserte aérienne.

    Ces villes ont généré, à elles seules, 60% des nuitées totales à fin août 2018. Ces deux destinations ont enregistré une aug­mentation de 10% et 8% respectivement. Les autres destinations ont également af­fiché de bonnes performances, en particu­lier Fès (+20%), Rabat (+12%) et Tanger (+9%).

    Par nationalité, les touristes issus des pays arabes ont passé moins de temps dans les établissements classés (-9%). En revanche, les touristes français, bri­tanniques, allemands ont augmenté leur fréquentation avec respectivement +13%, +5% et +12%.

    Au niveau national, le taux d’occu­pation s’élève à 46% contre 43%, un an auparavant. Par catégorie, les hôtels 5* arrivent à tirer leur épingle du jeu. Ils ont vu leur taux d’occupation progresser pas­sant de 52% à fin août 2017 à 57% (4,16 millions) au cours de la même période de l’année en cours. Par ailleurs, les éta­blissements 4* ont enregistré un taux d’occupation de 50% contre 47% un an auparavant.

    Pour ce qui est des 3*, ils ont enregistré un taux d’occupation de 44% contre 37% cumulant ainsi 2,21 millions de nuitées. La durée moyenne du séjour est de l’ordre de 3,1 pour les hôtels 5*, de 2,6% pour les 4*, de 2,3% pour les 3*, de 1,7% pour les 2* et de 1,6 pour les 1*.

    Pour les clubs hôtels, ce taux est de l’ordre de 6,6% soit le même niveau que celui atteint en 2010. Ceci conforte la position de city break pour la destination Maroc. Ce qui est encore loin des ambi­tions du Royaume de se positionner sur le segment long séjour.

    Indicateurs mensuels au vert

    Le mois d’août dernier a connu une hausse de 12% des arrivées de touristes. Selon les données communiquées par la Direction générale de la sûreté nationale, ils étaient 1,74 millions de touristes à transiter par les postes frontières (+13% pour les étrangers et +11% pour les MRE). Les marchés émetteurs qui ont enregistré des résultats positifs sont l’Italie (+15%), suivi de l’Allemagne, l’Espagne et les Etats-Unis qui ont enregistré des progressions de 14% chacun. D’après les professionnels de l’hébergement touristique, le volume des nuitées dans les établissements classés a connu une hausse de 4% en août 2018, par rapport à celui de 2017 (+9% pour les touristes non résidents et -3% pour les résidents).
    Par destination, Oujda-Saïdia et Tanger ont enregistré les plus fortes progres­sions en termes de nuitées (+16%, +10% respectivement). Quant à Tétouan, elle a enregistré une baisse de -3%.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc