Régions

Tanger: Le port se dote d’un système de gestion du trafic

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5367 Le 09/10/2018 | Partager
Communément appelé VTS, il assurera la gestion du trafic au sein du port
Un projet de 6 millions de DH qui entrera en service en 2019
tanger-port-067.jpg

L’équivalent d’une tour de contrôle, le futur VTS aura à assurer le flux de bateaux dans les eaux attenantes au port de Tanger-ville (Ph. Adam)

Les derniers éléments se mettent en place pour le port de Tanger-ville. Après l’inauguration de la Marina et du port de pêche, en juin dernier, le port a en projet de s’équiper d’un système de gestion du trafic maritime ou VTS (Vessel Traffic System) comme communément appelé. Il s’agit de l’équivalent d’une tour de contrôle pour un aéroport pour le suivi du trafic maritime. Un appel d’offres vient d’être lancé pour sa mise en place, le coût prévu est de 6 millions de DH.

L’objectif, selon la Société de gestion du port de Tanger-ville est de doter le port de moyens performants pour la gestion et le contrôle du trafic maritime pour assurer une parfaite sécurité de la navigation dans la circonscription du port. Le système aura à assurer ce rôle dans les zones de mouillage mais aussi les eaux attenantes tout en régulant et contrôlant le trafic maritime.

Ses équipements comprendront un radar qui sera installé sur le toit de la tour de capitainerie avec une portée de 20 milles nautiques (environ une quarantaine de kilomètres) pour surveiller les approches et les zones de mouillage. Il sera épaulé par un radar secondaire d’une portée moindre dédié au contrôle des darses.

Le système aura à prévoir, en plus  des systèmes d’affichage et de communication, un système de traitement de caméras dont le réseau est déjà installé au port. Cette installation dédiée à assurer la sécurité au port comprend notamment une quarantaine de caméras standard ainsi que trois caméras thermiques.

Le système complète le dispositif de contrôle maritime mis en place au détroit. Ce dernier est composé d’un centre de surveillance maritime géré par le ministère de l’Equipement et le VTS de TangerMed.

La nécessité de tels équipements est évidente vu la sensibilité de la zone tant en matière de trafic illicite, émigration clandestine mais aussi catastrophes. Le détroit de Gibraltar connaît le passage de 170.000 bateaux par an. Il est aussi le siège d’une des opérations de transport de voyageurs les plus grandes au monde qu’est l’opération Marhaba avec en moyenne deux millions de passagers.

Un passage maritime qui a besoin d’une attention particulière pour éviter tout risque d’incident.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc