×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Trump avertit les pays commerçant avec l'Iran

Par L'Economiste | Edition N°:5331 Le 08/08/2018 | Partager

Le président américain Donald Trump a lancé, hier mardi 7 août, un avertissement aux pays qui persisteraient à commercer avec l'Iran après le rétablissement des sanctions contre Téhéran. Le président iranien Hassan Rohani a crié lundi soir à la «guerre psychologique» et écarté toute négociation sur un nouvel accord réclamé par Washington.

Les mesures américaines ont suscité la colère de la Russie qui a assuré qu'elle ferait tout pour sauver l'accord nucléaire. Les Européens, eux aussi signataires de l'accord, s'étaient d'emblée dit déterminés à sauver le texte et à protéger les opérateurs économiques européens engagés dans des affaires légitimes avec l'Iran.

Une législation spécifique en ce sens devait entrer mardi 7 août 2018 en vigueur (voir aussi l’édition N° 5330). Ce qui n'a pas empêché l'allemand Daimler d'annoncer l'arrêt de ses activités en Iran.

Les sanctions américaines comprennent des blocages sur les transactions financières et les importations de matières premières, ainsi que des mesures pénalisantes sur les achats dans le secteur automobile et l'aviation commerciale. Elles seront suivies, le 5 novembre, d'autres mesures affectant le secteur pétrolier et gazier ainsi que la Banque centrale (Hier en début d’après-midi, le baril de Brent était toujours proche des 75 dollars).

Ces sanctions devraient accentuer la détérioration d'une économie fragile, qui a provoqué la semaine dernière des protestations dans plusieurs villes contre notamment le chômage et l'inflation. Le rial iranien a perdu près des deux tiers de sa valeur en six mois avant de se reprendre un peu ces derniers jours.

Une visite en Iran du ministre nord-coréen des Affaires étrangères, Ri Yong Ho, a coïncidé avec l’entrée en vigueur des sanctions.

F. Z. T. avec agences

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc