Régions

Laâyoune Learning Center: Le défi de créer de la richesse locale

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5330 Le 07/08/2018 | Partager
Un programme pluridisciplinaire qui cible les diplômés chômeurs, les élèves et les femmes
Développement personnel, amélioration de l’employabilité et sensibilisation à l’entrepreneuriat
Un projet lancé par la Fondation Phosboucrâa depuis 2014
laayoune-learning-center-030.jpg

Le programme «Emergence des Compétences», reproduit également à Dakhla, est constitué de formations pointues, déployées en français et en anglais, qui améliorent les techniques de recherche d’emploi chez les bénéficiaires et leur employabilité sur le marché du travail. Ici prise de parole chez les bénéficiaires du Dakhla Learning Center (ph SB)

Améliorer l’employabilité, intégrer le marché du travail et participer à la dynamisation de l’économie dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Tel est le défi de Laâyoune Learning Center (LLC), un centre d’apprentissage multi-disciplinaire qui déploie des formations transversales dans la région depuis 2014.

Porté par la Fondation Phosboucrâa, Laâyoune Learning Center est une nouvelle génération de centres de développement des compétences et de l’innovation sociale, qui s’appuie sur l’expérience  d’Amideast, spécialiste des programmes d'éducation, de formation et de développement.

Le LLC travaille sur plusieurs fronts pour développer les compétences des jeunes et des femmes, dans le domaine de l’éducation, l’employabilité et l’entrepreneuriat. «Le concept de Laâyoune Learning Center prend en considération la diversité dans la région et adopte plusieurs programmes avec un ciblage différent», explique Hamid Mernaoui, directeur de Laâyoune Learning Center.

On retrouve ainsi 7 parcours de formation généraux qui sont déclinés par programmes selon la population cible: les jeunes en situation de recherche d’emploi, les élèves, les porteurs de projets d’entreprise ou d’activités génératrices de revenus mais aussi des femmes au foyer.

Dans le détail, le programme «Emergence des Compétences», programme phare du LLC, est destiné aux jeunes porteurs de diplôme en situation de recherche d’emploi et vise le renforcement des capacités, le développement personnel et l’employabilité, mais aussi la sensibilisation à l’entrepreneuriat. Il entamera sa 12e édition dès la rentrée.

Le Programme Youth Leadership in Action vise, quant à lui, le développement du leadership chez les jeunes de 18 à 35 ans, en appuyant et accompagnant les leaders en herbe. Toujours au profit des jeunes, le centre propose un parcours d’inclusion numérique qui a pour but de développer les compétences en technologies Microsoft et d’améliorer l’employabilité.

Les associations et les coopératives sont également concernées à travers des programmes spécifiques. Le programme «Renforcement des Capacités des Coopératives» par exemple vise les coopératives en stade de création ou de développement afin d’améliorer les capacités managériales et juridiques, le montage des projets et la gestion administrative et financière.

La première édition de ces deux programmes a bénéficié à 87 structures alors que la deuxième, en cours de lancement, compte déjà une quarantaine. La TPE bénéficie par ailleurs d’un programme de formation et d’accompagnement destiné aux porteurs de projets. Celui-ci concerne les projets d’un montant d’investissement variant entre 50.000 DH et 250.000 DH et propose une subvention couvrant 30% du montant d’investissement total du projet, plafonné à 35.000 DH.

Ce programme s’étale sur une durée de 18 mois (6 mois en pré-création et 12 mois en post-création). Depuis son lancement, le programme a financé 21 projets de TPE. Les jeunes artistes en herbe de la région bénéficient de leur côté d’un programme qui vise à professionnaliser et renforcer les capacités des praticiens de théâtre amateurs et des troupes de théâtre locales en cours de professionnalisation.

Un autre programme destiné aux amateurs de la photographie propose à ces derniers une formation leur permettant de devenir photographes professionnels et lancer leurs projets personnels. En matière d’éducation, le LLC s’active autour de la lutte contre l’abandon scolaire en partenariat avec le ministère de l’Education Nationale à travers la mise en place d’un programme d’accompagnement spécifique qui réintègre les élèves cibles ou les oriente vers la formation professionnelle.

Un autre programme est dédié à l’orientation et le renforcement des capacités des élèves brillants de la région de Laâyoune afin d’augmenter leurs chances d’accès aux grandes écoles et universités après l’obtention du bac.

«L’objectif global de tous ces programmes est la création de la richesse à travers l’employabilité, la viabilisation des projets mais aussi la création de relais à travers les bénéficiaires, qu’il s’agisse des jeunes, des femmes ou des associations qui transmettent les valeurs qu’ils apprennent lors des formations», ajoute Mernaoui.

Le succès de ces programmes a donné l’idée de reproduire ce modèle de formation dans la ville de Dakhla en 2017 à travers un premier essai du programme Emergence des Compétences qui vient de clôturer sa première édition et bénéficiant à 177 jeunes.

En somme, les centres d’apprentissage de Laâyoune et de Dakhla mettent en avant une pédagogie de formation innovante, adaptée aux spécificités sociales des provinces du sud du Maroc et tenant compte des exigences du marché du travail et de l’économie locale.

La femme au centre d’un programme spécial

Il s’agit du programme «Women Innovation Circles» qui vise l’inclusion sociale de la femme au foyer en la mettant au centre des préoccupations du développement durable & sociétale de la région. Cette initiative est organisée sous forme d’une plateforme d’échange et d’apprentissage adaptée et incluant un ensemble de modules de formation comme le développement personnel, le français et l’anglais, l’éveil sanitaire et l’éveil culinaire, et la familiarisation avec les technologies de l’information. Les femmes avec un projet personnel ou professionnel sont accompagnées jusqu’à la concrétisation de leurs idées. La deuxième édition du programme a déjà enregistré plus d’une centaine de femmes.

De notre correspondante permanente, Sabrina BELHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc