Régions

Agadir veut garder ses plages propres-De notre correspondante permanente, Sabrina Belhouari

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5313 Le 12/07/2018 | Partager
Coup d’envoi de l’opération Coca-Cola «J’aime ma plage»
Objectif, sensibiliser à la protection du littoral et la réduction des déchets
5 plages couvertes, 160 tonneaux de collecte et 16 jeunes formés pour l’occasion
plage_propre_agadir.jpg
5 plages les plus fréquentées en été sur le littoral d’Agadir vont bénéficier durant les mois de juillet et août de l’opération «J’aime ma plage»

Si vous êtes un estivant venu profiter des plages d’Agadir et ses environs, vous allez probablement rencontrer ces jeunes portant affiches et sachets de plastique qui sensibilisent à la protection du littoral. Ces jeunes sont les responsables de plage qui sillonnent chaque année durant juillet et août 5 plages les plus fréquentées du littoral d’Agadir dans le cadre de l’opération «Coca-Cola J’aime ma plage». Cette opération, qui en est à sa septième édition, est porté par la société Coca-Cola et l’ONG Surfrider Foundation Maroc (SFM) en partenariat avec la société Magval, en charge de la collecte des déchets. Le but de cette opération est d’engendrer chez les estivants un comportement plus respectueux de la plage durant toute la période estivale.
Pour cette année donc, l’opération «J’aime ma plage» couvrira les plages de Madraba, km25, Imi Ouaddar, Aghroud 1 et Aghroud 2. Afin de faciliter la collecte des déchets, 160 tonneaux de poubelles ont été installés au niveau de ces plages. «Comme chaque année, 30 jeunes ont été pris en charge pour la formation par l’ONG SFM, dont 16 ont été retenus. Et pour la première fois, 30 jeunes des employés de Coca-Cola rejoindront nos responsables de plage au cours de la première semaine du démarrage de l’opération», note Rkia Drouiche, responsable de communication à Surfrider Foundation Maroc. La formation des responsables de plage, qui s’est déroulée sur une période de 5 jours, consiste en une partie théorique dont les thèmes abordés sont liés à l’environnement: le littoral, la biodiversité, la qualité de l’eau, les déchets, la pollution, l’océan, le climat, le changement climatique, les éco-gestes, les énergies renouvelables ou encore le bénévolat et l’engagement citoyens. Ceci dans l’objectif d’enrichir les connaissances des responsables de plage et de leur permettre d’engager des discussions avec le grand public sur les plages. Pour la partie pratique de la formation, les jeunes sont mis en situation et amenés à jouer le rôle du responsable de plage avec une situation proposée. Cela leur permet d’adapter le discours en fonction du public face à eux (une famille, un groupe de jeunes, des enfants, des pollueurs, des pêcheurs, des estivants, etc.) afin de réussir à les convaincre de protéger les plages et le littoral. 
Le bilan 2017 est éloquent. Quelque 35.000 adultes et 1.900 enfants ont été touchés par les actions de sensibilisation sur les plages. 81,2 tonnes de déchets ont été récupérés au niveau des plages par la société Magval, qui les a par la suite mis sous presse et acheminés vers la décharge ou les transformateurs. 4,1 tonnes (5%) sont passées au recyclage. Le reste a été mis en décharge.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc