Régions

Logintek Settat: Plus d’un milliard de DH déjà investi

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5311 Le 10/07/2018 | Partager
La première phase achevée début août et les unités opérationnelles dès octobre
120.000 m2 de panneaux solaires pour les besoins en électricité
A la clé, la création de 15.000 emplois directs

Personne n’y avait cru, il y a deux ans de cela. Mais, aujourd’hui, le mégaprojet logistique installé à 10 kilomètres au nord de la ville de Settat a pris forme. La première phase est pratiquement achevée et sera livrée dans quelques semaines. Logintek Settat, considérée comme la future plus grande zone logistique d'Afrique, est ainsi bien partie pour devenir la première des villes logistiques intégrées que compte développer le groupe Zinafrik Développement. Elles seront au nombre de 7, réparties sur l’ensemble du territoire national et ont fait l’objet d’une convention avec l’Etat. Le choix du groupe s’est porté sur Settat pour lancer son programme, histoire d’en faire une «ville intégrée témoin».
Pour la réalisation de cette première Logintek,  Zinafrik va investir 2,3 milliards de DH. Déjà plus de 800 millions de DH ont été décaissés par le groupe pour l’acquisition du foncier, le lancement des travaux d’aménagement et de viabilisation. L’investissement global depuis le lancement du projet va dépasser 1 milliard de DH dans les trois mois à venir. 
Les travaux sont achevés à plus de 95%. Ainsi, deux canaux d’évacuation des eaux de pluies ont été construits. Ils se déverseront dans une station d’épuration et de traitement des eaux pluviales entièrement réalisée. La zone ayant connu des inondations par le passé lors de fortes précipitations, une digue de protection du site a été construite. Les travaux de terrassement des allées du site, véritables avenues, ont été achevés et l’on procède actuellement à leur asphaltage. Les candélabres, au nombre de 800, ont été posés. Ils seront alimentés en électricité  grâce à une combinaison d’énergie photovoltaïque et éolienne. Une première au niveau de tout le Maroc. Ainsi, l’éclairage public de toute la future ville intégrée est autonome. En outre, tous les raccordements ont été réalisés: réseau internet à fibre optique, électricité basse et moyenne tensions, eau potable, assainissement liquide… Tout en parfait respect de l’environnement et dans un souci de le préserver. C’est que les promoteurs et concepteurs de Logintek Settat accordent une attention particulière à cette question. Et ils sont intransigeants: seules les industries non polluantes seront éligibles pour l’implantation sur le site. D’ailleurs, le groupe Zinafrik a installé pas moins de 120.000 m2 de panneaux solaires pour les besoins en électricité de Logintek Settat. 

Un nouveau concept de ville logistique intégrée

Les 110 hectares acquis pour la réalisation de Logintek Settat ont complètement changé d’aspect laissant entrevoir les prémices de ce que sera la future cité logistique. Ce projet, le premier au Maroc et en Afrique, développe, en effet, un nouveau concept de ville logistique intégrée. Situé entre la route nationale reliant Berrechid à Settat et l’autoroute Casablanca-Marrakech, le site sera  raccordé à la voie ferrée qui passe à proximité et relie Casablanca à Khouribga et Oued Zem. 
Le projet comporte sept composantes intégrées au cœur desquelles seront installés une zone logistique et un port sec sous douane.  Ce dernier permettra de simplifier le processus d’importation et, partant, de maîtriser les coûts et délais. Figurent également des administrations et organismes publics concernés par l’activité import. 
Un centre d’affaires dédié est également prévu. La future ville logistique comptera aussi 60.000 m2 d’entrepôts logistiques sous douane ainsi que plus de 10.000 m2 d’entrepôts frigorifiques de dernière génération. Quant à la zone industrielle, elle sera édifiée sur une superficie de 37 hectares et sera couplée au port sec et à la zone logistique sous douane. C’est une zone multimodale composée de 80 lots industriels de 1.200 à 42.000 m2. Plus de 70% des lots ont déjà été réservés. 
Logintek Settat va également proposer un parking pour les transports internationaux routiers  (TIR). D’une superficie de plus de 7.000 m2, il sera conforme aux normes internationales. Equipé et sécurisé, il comportera une base vie, une aire de repos et proposera restauration et hébergement. La ville logistique intégrée va disposer également d’un guichet unique pour la prise en charge de toutes les formalités et démarches administratives liées à l’installation et à la gestion opérationnelle des entreprises.
Logintek Settat sera dotée d’une technopole  qui sera dédiée aux activités du secteur tertiaire. Soit quelque 70.000 m2 d’espaces professionnels ultramodernes et entièrement équipés. La technopole comportera  des services administratifs, un centre d’affaires, des centres de formation et de recherche… Un centre de formation dédié aux métiers de la logistique est également prévu. 
Par ailleurs, la ville logistique intégrée comptera une zone résidentielle comportant quelque 5.000 unités. L’objectif est de faire bénéficier les entreprises installées sur le site d’un personnel qualifié à proximité. Elle comptera donc 4.500 logements sociaux, 450 logements économiques et 50 villas jumelées. Les espaces verts et la préservation de l’environnement ne sont pas en reste. A terme, ce mégaprojet de ville logistique intégrée, qui devra s'achever en 2020, permettra la création de 15.000 emplois directs.

37 km pour le branchement du site au réseau électrique

Pour l’alimentation en électricité moyenne tension, le promoteur a installé un réseau de lignes de 37 km linéaires pour le branchement du site au réseau électrique. Coût de l’opération: 33 millions de DH.
En outre, la Station de traitement des eaux pluviales (STEP), dont la réalisation est déjà achevée, a coûté 26 millions de DH. L’adduction d’eau sur une distance de 8 km, et indépendamment du réseau de l’Onep, a également été réalisée. 
Le raccordement à la route nationale n° 9, achevé lui aussi, a nécessité un investissement de 10 millions de DH. L’ensemble des travaux hors site ont été entièrement réalisés par le promoteur. Ils ont coûté quelque 130 millions de DH

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc