International

Mest, le plus grand incubateur de start-up d’Afrique

Par L'Economiste | Edition N°:5302 Le 27/06/2018 | Partager
Une réponse suédoise aux difficultés des entrepreneurs africains
25 jeunes pousses ont vu le jour grâce au programme
mest-003.jpg

Des professionnels dispensent des cours magistraux à la Mest, un incubateur qui forme les entrepreneurs de demain (Ph. MEST)

Le développement technologique séduit en Afrique. La multinationale informatique suédoise Meltwater a créé en 2008 la Meltwater Entrepreneurial School of Technology (MEST). Basée à Accra, au Ghana, cet incubateur a su s’imposer comme la plus grande plateforme d’Afrique.

Chaque année, 60 candidats sont ainsi sélectionnés pour suivre un programme intensif d’un an. Une fois retenus, les candidats jouissent de conditions optimales. Ils ont ainsi droit à une bourse complète, qui leur permet de subvenir à tous leurs besoins le temps de leur formation. Ils y développent leurs compétences en développement informatique, commerce et communication.

La formation se répartie en cours magistraux dispensés par des professionnels et des mises en situation pratiques. Enfin, les postulants présentent leur projet final, pour potentiellement recevoir des fonds d’amorçage, créer officiellement leur start-up et entrer dans l’incubateur Mest.

Objectif: pallier l’insuffisance de financement sur le continent africain tout en accompagnant des startups locales. Mest fournit en effet un espace de travail, des conseils pratiques et de multiples ressources afin de permettre le développement et la croissance des jeunes pousses africaines.

Meltwater ne s’arrête pas là. Il organise également le Mest Africa Summit: une conférence panafricaine dédiée aux technologies. Ce rendez-vous annuel permet de rassembler une multitude d’acteurs de l’écosystème digital africain, voire mondial, ou encore facilite la rencontre entre entrepreneurs et potentiels investisseurs.

Un objectif qui tient à cœur à Jorn Lyseggen, PDG. Dans des propos recueillis par la chaîne américaine CNN, il déclare: «Nous voulons développer des jeunes talents en transférant nos compétences, ce qui est je pense l’une des choses les plus précieuses et importantes. Notre objectif est de former des entrepreneurs à succès, qui pourront devenir des modèles».

Fondateur de l’incubateur, Jorn Lyseggen ambitionne d’apporter une réponse aux différentes contraintes présentes sur le continent: «Il y a beaucoup d’obstacles en Afrique, tels que le capital. Beaucoup de startups peuvent grandir jusqu’à un certain niveau, mais elles ont vite besoin de capital pour continuer.
Nous aspirons donc à mettre en place un fonds d’investissement, pour trouver des partenaires-investisseurs qui pourront injecter de l’argent mais aussi de l’expertise dans le marché africain».

L’initiative a déjà du succès. Depuis sa création, l’incubateur jouit de partenaires prestigieux, notamment Microsoft, ou encore Samsung. De ce fait, Mest a déjà investi 20 millions de dollars dans plus de 25 startups de différents secteurs tels que le e-commerce, les médias digitaux, ou encore la fintech.

A titre d’exemple, le nigérian Amplify, via sa technologie mTransfers, permet d’effectuer des opérations bancaires directement sur des réseaux sociaux tels que WhatsApp ou encore Facebook. Objectif: simplifier au maximum les opérations bancaires en Afrique, où la moitié de la population est parfois sans compte en banque. Une initiative qui a récemment été nommée parmi les 6 vainqueurs de la dernière édition du Hackathon organisé par Royal Air Maroc.

Mest ne compte pas s’arrêter là. Si l’organisme ne comptait, à l’origine, qu’un seul incubateur à Accra, 2 autres se sont ajoutés en 2016 et 2017, respectivement à Lagos (Nigeria) et Cap (Afrique du Sud). A l’avenir, la firme compte s’installer à Nairobi (Kenya) et à Abidjan (Côte d’Ivoire), pour continuer à former les jeunes pousses de demain.

Who’s who?

Meltwater est une multinationale créée par le Norvégien Jorn Lyseggen en 2001. Auparavant leader de la veille médiatique, le groupe s’est progressivement transformé pour se spécialiser dans l’intelligence médiatique et le traitement de données sur Internet. La firme s’est engagée à favoriser le développement de startups africaines via son incubateur Mest. Une vingtaine de jeunes pousses ont déjà une notoriété internationale grâce au programme du groupe. En 2016, Meltwater a également lancé Shack15, le premier hub mondial dédié à la science.

R.G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc