×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Equipementiers: Une 2e usine pour Magneti Marelli

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5302 Le 27/06/2018 | Partager
    Lancement des travaux d’une première usine pour amortisseurs
    Dans la foulée, la signature d’une convention pour une 2e unité
    Au total, 712 millions de DH d’investissements et 700 emplois à créer
    chantier-magneti-marelli-002.jpg
     

    L’appétit vient en mangeant. A peine quelques heures avant le lancement des travaux de sa première usine au Maroc, mardi à Tanger, l’équipementier italien Magneti Marelli annonçait le lancement du projet d’une deuxième unité.

    Si la première va fabriquer des amortisseurs, la deuxième sera dédiée à la production de phares et d’électronique embarquée en plus d’une activité nouvelle au Maroc, les pédales, selon Magneti Marelli. Au total, il s’agira d’un investissement de 312 millions de DH avec à terme la création de 200 emplois. Ils s’ajoutent aux 400 millions de DH et aux 500 emplois que prévoit la première usine du groupe au Maroc.

    La convention d’investissement portant sur cette deuxième implantation a été signée le jour même par Pietro Gorlier, PDG de Magneti Mareli, et Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Économie numérique.

    Pour ce dernier, il s’agit d’un pas de plus pour le développement de la filière automobile avec un élément supplémentaire, les pédales, permettant de booster le taux d’intégration. Mais les objectifs du ministre marocain vont au-delà, puisqu’il serait en pourparlers avec le groupe Magneti Marelli pour monter en puissance et mettre les bases d’un écosystème fabricant similaire à celui signé avec Valeo.

    Pour le patron de Magneti Marelli, cette extension de l’activité est due à l’évolution de l’environnement international et à la volonté des clients du groupe, les constructeurs automobiles, de la relocalisation de ces activités au Maroc (en particulier Renault et PSA). «Et rien n’interdit au groupe de lancer de nouveaux projets si le besoin se fait sentir auprès de nos clients», note Gorlier.

    usine_magneti_marelli_002.jpg

    Les travaux de la première usine de Magneti Marelli ont démarré mardi à Tanger. Pietro Gorlier (à gauche), PDG de Magneti Marelli, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, et Fouad Brini (à droite), président du conseil de surveillance de TMSA, en charge de l’aménagement de la TAC lors de l’inauguration du chantier (Ph. Adam)

    Cette première unité sera opérationnelle dès janvier prochain, un délai que les équipes en charge de la TAC entendent respecter, selon Fouad Brini, président du conseil de surveillance de TMSA, en charge de l’aménagement de la TAC.

    Même si l’équipementier italien reste discret sur les chiffres liés à son activité au Maroc, il est prévu que cette unité de 20.000 m2 travaille en grande partie à l’export avec un volume de fabrication de 6 millions d’unités par an une fois la vitesse de croisière atteinte.

    A noter que l’investissement de Magneti Marelli avait été annoncé en grande pompe en septembre dernier. C’est à cette date que le groupe avait signé une convention d’investissement avec l’Etat pour un montant de 37 millions d’euros avec, en option, le lancement d’autres projets, une idée concrétisée au plus vite.

    Magneti Marelli conçoit et produit des systèmes et des composants pour l’industrie automobile. Il compte avec 86 unités de production et 14 centres de recherche répartis sur 19 pays environ 43.000 collaborateurs.

    Avec un chiffre d’affaires de plus de 7,9 milliards de dollars US en 2016, le groupe fournit directement tous les grands constructeurs automobiles d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud et d’Asie-Pacifique. Ses produits incluent des systèmes électroniques, d’éclairage, de propulsion ainsi que des systèmes de suspension, d’amortisseurs et d’échappement. Magneti Marelli fait partie du groupe FCA.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc