×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Retour des dividendes chez Risma

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5302 Le 27/06/2018 | Partager
    CFG Bank anticipe une distribution à partir de 2020
    Le contexte semble plus porteur pour l’hôtelier
    Le risque sécuritaire au Maghreb reste une menace pour le tourisme
    risma_benefice_002.jpg

    L’assainissement du portefeuille et la reprise de l’activité touristique devraient soutenir les performances de Risma, prévoit CFG Bank. Les analystes anticipent une distribution de dividendes à partir de 2020. Depuis son introduction en Bourse en 2006, l’hôtelier ne s’est prêté à cet exercice qu’à une seule reprise

    Risma pourrait à nouveau créer de la valeur pour ses actionnaires. Le groupe hôtelier n’avait distribué de dividendes qu’à une seule reprise depuis son introduction en Bourse en 2006. Il pourrait recommencer l’exercice en 2020 (au titre de l’exercice 2019) anticipe CFG Bank.

    La banque vient de reconduire sa recommandation à l’achat sur le titre à un cours cible relevé à 258 DH. Cela représente un gain de 40% par rapport au prix actuel de l’action. Cette éventualité permettrait aux anciens actionnaires d’éponger une partie des pertes. En dix ans (juin 2008-juin 2018), le titre de l’hôtelier a dévissé de 39%.

    Si les performances ont été perturbées par de nombreux éléments exceptionnels, l’entreprise semble repartir sur des fondements plus solides suite notamment à l’assainissement de son portefeuille, pensent les analystes. Surtout, la conjoncture redevient favorable. La reprise de la croissance européenne et les performances du secteur touristique devraient soutenir l’activité de Risma et son cours en Bourse.

    Après une bonne année 2017, les indicateurs du tourisme sont en nette amélioration sur les premiers mois de cette année. A fin mars, les arrivées de touristes ont augmenté de 15% dont une croissance supérieure à la moyenne pour les voyageurs en provenance de l’Allemagne et de l’Italie.

    Le nombre de touristes français, espagnols et hollandais a, lui, augmenté de 12%. Quant aux nuitées, elles ont progressé de 13% au premier trimestre. CFG Bank prévoit une hausse de 12% des arrivées touristiques et de 17% des nuitées en 2018 et des performances similaires en 2019.

    Le taux d’occupation moyen des hôtels et hébergements touristiques s’est amélioré de 4 points à 43% sur les trois premiers mois de l’année. La fréquentation des hôtels de Risma est bien plus élevée puisque leur taux d’occupation est régulièrement de 20 points au-dessus de la moyenne du marché.

    Par ailleurs, la durée de séjour dans les établissements hôteliers est passée de 1,6 à 2,1 jours. Elle a stagné ou légèrement baissé pour les hôtels de 1 à 5 étoiles. En revanche, les touristes séjournent un peu plus longtemps dans les clubs hôtels (6,1 à 6,4 jours).

    CFG Bank prévoit un retour des bénéfices pour Risma en 2018 pour un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de DH. L’entreprise devrait confirmer son rebond en 2019. Cependant, les performances de l’hôtelier sont dépendantes d’éléments extérieurs sur lesquels il n’a pas de prise, notamment le risque sécuritaire. L’instabilité dans la région a accentué les difficultés du secteur touristique ces dernières années et les foyers de tensions ne sont pas totalement éteints.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc