Economie

Relance de l’habitat: Un plan d’actions annoncé pour bientôt

Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5297 Le 20/06/2018 | Partager
La nouvelle feuille de route comprendra des mesures pour redynamiser le secteur
Assistance aux régions dans l’intelligence territoriale
Une expérience à Dakhla sera élargie à 3 régions pilotes

AbdelahAd El Fassi n’a pas encore pris le temps de marquer son territoire. Et pour cause, il n’est à la tête du ministère de l’Habitat, de l’aménagement du territoire et de la politique de la ville, que depuis 5 mois, à la faveur d’un remaniement rendu nécessaire après l’éviction de son prédécesseur Nabil Benabdallah qui est également son patron au PPS.

En attendant, Abdelahad El Fassi multiplie les rencontres et les séminaires avec les différents professionnels. L’objectif affiché est de s’imprégner de la profondeur des problématiques et les spécificités du secteur. Surtout écouter les attentes et les propositions des multiples corps de métiers pour une relance rapide du secteur.

Chaque profession a sa propre liste de solutions et de mesures à prendre pour sortir la tête de l’eau. Ce travail peut paraître fastidieux particulièrement pour un secteur qui ressent le besoin pressant d’actions concrètes. Tout cela constituera la matière première à un plan d’actions. Cette feuille de route comportera des «mesures fortes» que le ministre annoncera prochainement. 

En attendant, des initiatives ont été mises en œuvre. Le volet de l’assistance dans le domaine de l’intelligence territoriale en est un. En effet, la majorité des régions ont inscrit dans leur programme de développement régional, la mise en place d’un dispositif de gestion de l’information territoriale.

Le ministère a programmé la déclinaison des observatoires régionaux de développement territorial en partenariat avec les régions pour les doter de ce levier incontournable d’observation et de veille territoriale. Cette action est en cours d’exécution au niveau de la région de Dakhla Oued Eddahab et sera élargie au courant de cette année à 3 régions pilotes.

Aujourd’hui, un projet d’amendement du décret n°2-13-42 portant approbation du règlement général de construction est en cours de finalisation. Il vise notamment «la réduction des membres de la commission d’instruction, s’appuyant davantage sur les réglementations formalisées, le paiement des prestations consolidé en un seul point et la modification de la liste des grands et des petits projets, qui suivent des procédures différenciées», a noté le ministre.

Par ailleurs, Abdelahad El Fassi fait valoir une expérience innovante en matière de dématérialisation des services usagers, qui a été mise en place au niveau de la région Casablanca-Settat. Il s’agit du déploiement d’une nouvelle version de la plateforme électronique Casaurba des autorisations d’urbanisme permettant la dématérialisation de tout le processus, depuis le dépôt jusqu’à l’obtention du document.

Le ministre rappelle la fin décembre dernier marquée par la célébration de la première autorisation dématérialisée au Maroc et la sortie du premier plan autorisé et signé électroniquement à travers cette plateforme. Ce processus de dématérialisation des autorisations d’urbanisme est actuellement en cours de généralisation au niveau national permettant une meilleure gouvernance de ces actes.

Géoportail national

Bientôt un géoportail national permettra la mise en ligne, en mode dynamique et interactif, des documents d’urbanisme homologués en tant que mesure de démocratisation de l’accès à l’information. Ce service en ligne permet aux investisseurs, aux professionnels et aux citoyens de consulter, en temps réel, les dispositions urbanistiques, les règles d’urbanisme... Toutefois, «tout ceci doit être soumis à l’observation et à l’évaluation pour engager une démarche d’amélioration continue», précise Abdelahad El Fassi.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc