×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Commerce et droits de douane en jeu

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5295 Le 18/06/2018 | Partager

    Les Etats-Unis et la Chine ont relancé leurs hostilités commerciales. Ils ont annoncé chacun des droits de douane de 25% sur 50 milliards de dollars de leurs importations respectives.

    Les nouvelles taxes américaines sont décidées «pour compenser cette fois le vol de la propriété intellectuelle et de technologies américaines».

    Elles seront imposées sur des marchandises contenant des technologies très importantes sur le plan industriel, mais épargneront des produits populaires comme les téléphones portables ou les télévisions.

    La Chine a aussitôt annoncé qu'elle allait riposter à l'identique. Dans le détail, 34 milliards d'importations chinoises seront taxées à partir du 6 juillet, a précisé le Représentant américain au commerce (USTR) Robert Lighthizer. Cela concernait 818 produits.

    «Le second lot» de 16 milliards en valeur d'importations chinoises sera soumis à un examen supplémentaire qui comprendra une période de consultations et d'auditions publiques. Pékin a précisé que 34 milliards de produits américains dont des produits agricoles, des voitures et des produits marins, seraient eux aussi taxés dès le 6 juillet.

    Pour de nombreux observateurs, ces nouvelles taxes relancent la crainte d'une guerre commerciale, qui pourrait compromettre la croissance économique mondiale. D'autant plus que l'administration Trump a ouvert d'autres fronts contre l'Union européenne et ses partenaires au sein de l'accord de libre-échange nord américain (Aléna), le Canada et le Mexique.

    Ses alliés et partenaires commerciaux, frappés de taxes sur leurs importations d'acier et d'aluminium, ont d'ores et déjà annoncé des mesures de rétorsion et des recours auprès de l’OMC.

    F. Z. T. avec agences

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc