×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    L’Ensias communique avec… l’espace

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5185 Le 09/01/2018 | Partager
    Une première: des étudiants dialoguent avec l’astronaute Mark Hei de la NASA
    Des étoiles plein les yeux, les étudiants ont posé de nombreuses questions
    Un évènement en préparation depuis plus de six mois
    lensias-085.jpg

    Les étudiants de l’Ensias concentrés avant les dernières minutes du début de la conversation avec Mark Hei, astronaute de la NASA, et membre de l’équipage de la Station spatiale internationale (ISS) (Ph. FZ)

    Un 25e anniversaire dignement célébré à l’Ensias de Rabat (Ecole nationale supérieure d’informatique et d’analyse des systèmes). L’établissement a abrité un événement qui restera dans les annales: Le premier contact à partir d’un pays arabe, avec  la Station spatiale internationale (ISS) en orbite terrestre basse, à environ 400 km d’altitude. La communication a été opérée mercredi dernier vers 14h.

    «L’initiative a été lancée  dans le cadre du programme Radio Amateur ISS (ARISS), en partenariat notamment avec KSF Space, une fondation britannique spécialisée dans le domaine des technologies de l’espace, la NASA et l’Agence spatiale européenne», précise Mohamed Essaaidi, directeur de l’Ensias.

    Le moment fort de ce rendez-vous a été celui de la mise en contact des étudiants de l’école marocaine avec Mark Hei, astronaute de la NASA, membre de l’équipage de l’ISS qui, à ce moment précis, survolait l’Australie. Ce fut une séquence impressionnante  pour l’ensemble des personnes qui ont suivi l’événement à partir du grand amphi de l’Ensias, transformé en salle de contrôle et de commande de lancement d’un satellite à l’espace.

    Le public présent a retenu son souffle durant la phase de test et de réglage préalables, qui a duré plus de 40 minutes. Une fois la clarté du son assurée entre la station et l’amphi de l’école, la téléconférence a pu démarrer, avec au menu, des questions succinctes posées en anglais par une vingtaine d’étudiants de l’Ensias à Mark Hei. Les questions ont concerné  différents aspects en relation avec les sciences et technologies de l’espace, et la vie dans la station.

    Une partie des questions s’est intéressée aux préparatifs préliminaires à accomplir avant de partir dans l’espace, ainsi qu’au programme du travail des astronautes et au temps qu’ils consacrent à la recherche. Les étudiants étaient aussi curieux de connaître la nature des complications de santé observées après le retour d’une mission de l’espace.

    La téléconférence a été clôturée sous une slave d’applaudissements. A signaler que Khalid Samadi, secrétaire d’Etat en charge  de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, figurait parmi le public. «La réussite de cette opération est due à une préparation minutieuse qui a duré plus de six mois», souligne Kayyali Mohamed, président de la Fondation KSF Space.

    Sans oublier la mobilisation de plusieurs acteurs, notamment les techniciens et les ingénieurs de la station terrestre située en Australie, et qui a assuré la liaison entre l’Ensias et l’ISS. 

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc