×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Rentrée scolaire: Tanger: Les guichets d’inscription pris d’assaut

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5101 Le 07/09/2017 | Partager
Retour à l’école pour 300.000 écoliers
Les prévisions tablent sur une croissance de 10%
rentree-tanger-001.gif

Le nombre d’inscrits connaît une progression à deux chiffres pour la préfecture de Tanger qui a connu une croissance de près de 30% en moins de dix ans (Les visages ont été modifiés - Ph. Bziouat)

Pour cette rentrée, la préfecture de Tanger qui inclut la petite ville voisine d’Asilah devrait  accueillir un peu moins de 300.000 élèves. Pour la rentrée 2016-2017, le nombre d’écoliers avait atteint les 270.000, en hausse de 11% par rapport à la rentrée précédente.

Selon un responsable, la phase des inscriptions n’a pas encore été finalisée. Malgré l’ouverture des inscriptions et réinscriptions dès la fin de l’année scolaire dernière, les vieux réflexes semblent avoir la peau dure et il faudra encore du temps avant de pouvoir généraliser et étendre chez parents et élèves la notion d’inscription et de réinscription dès la fin de l’année scolaire.  A noter que pour cette rentrée, le nombre de places devrait connaître une augmentation sensible.

Six nouveaux établissements seront ouverts dont trois écoles primaires, deux collèges et un lycée. D’autre part, les ressources humaines devront connaître elles aussi une petite hausse. Tanger devra en effet profiter de 500 nouveaux postes des 24.000 prévus par le ministère pour cette rentrée.

A noter aussi le généreux coup de pouce du conseil préfectoral et de la fondation Tanger en collaboration avec l’Agence du Nord. Ces dernières ont lancé dès mars dernier un programme de construction et de réhabilitation des écoles de la province de Fahs Anjra . Il porte sur la construction de 22 nouveaux établissements et la réhabilitation de 98 autres. Au total, c’est un investissement de 22 millions de DH qui a été consenti par les intervenants pour financer ce projet.

Mais l’objectif final est d’arriver à dépasser l’état des installations pour se concentrer sur celui de la formation. En effet, les statistiques laissent apparaître une image désolante de l’école publique à Fahs Anjra. C’est le cas des taux d’échec et d’abandon scolaire qui sont supérieurs à ceux de la région, surtout dans le cas de la jeune fille.

Le taux d’analphabétisme est même de neuf points supérieur à celui de la moyenne régionale pour se placer à 39,9% alors que le taux de scolarisation des enfants âgés de 7 à 12 ans n’atteint pas la totalité de son potentiel et plafonne à 93,2 %. Ces défaillances résident dans un taux d’encadrement de la population qui reste faible avec une accessibilité difficile et des unités scolaires avec une capacité d’accueil restreinte, en contraste flagrant avec la situation au sein du périmètre urbain représenté par Tanger et Asilah.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc