×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Insolites

    Un monde fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5059 Le 06/07/2017 | Partager

    . Il avale 72 hot-dogs en 10 minutes 

    Il est mangeur de compétition, capable d'avaler en quelques minutes des quantités incroyables de nourriture. Mardi, pour la fête américaine de l'Indépendance du 4 juillet, Joey Chestnut a réussi l'exploit de remporter pour la 10e fois le concours de hot-dogs de Coney Island, avec 72 hot-dogs avalés en 10 minutes. Ce Californien de 33 ans, un grand gaillard de 104 kilos surnommé «Mâchoire», a ainsi battu son record de 2016 (70 hot-dogs), entrant dans la légende de ce concours organisé chaque année depuis 1916 à Brooklyn, au pied du célèbre site d'attractions Luna Park. Son record personnel - et record mondial - est plus élevé encore: il a avalé 73,5 hot-dogs en 10 minutes lors d'une épreuve de qualification. 
    Alors que l'organisateur de la compétition, George Shea, célébrait avec lyrisme sa victoire en le décrivant comme «le héros américain» par excellence, «une incarnation de la liberté et de l'idéal américain», Chestnut avait la victoire modeste. «Je suis juste un drôle de gars qui aime manger», a-t-il déclaré aux journalistes, les hot-dogs à peine avalés, suant à grosses gouttes. «J'ai de la chance, je voyage dans le monde entier, je mange et je fais sourire les gens». Et Chestnut, qui a débuté sa carrière de mangeur de compétition comme étudiant en 2005 avec un concours d'asperges, a bien l'intention de s'améliorer encore d'ici l'an prochain. «Il faut que je travaille sur ma forme, pour moins transpirer parce que ça m'a fait perdre du temps (...) Il faut que je comprenne mieux mon corps pour pouvoir le pousser jusqu'à la limite», a-t-il expliqué. Dans un pays qui a inventé la malbouffe, où l'obésité touche plus d'un adulte sur trois, ce concours lancé en 1916 pourrait passer pour un mauvais exemple. Les scènes qu’il génère ne sont pas recommandées pour les estomacs sensibles: pour faciliter la mastication, les 18 finalistes trempent leurs brioches dans l’eau, et poussent les hot-dogs dans la bouche avec les doigts jusqu’à la dernière miette, en levant la tête pour aider la descente. Mais le concours n’en attire pas moins des milliers de personnes, plus de 30.000 encore cette année, selon les organisateurs. Sans parler des plus d’un million de téléspectateurs qui suivent l’évènement en direct sur la chaîne sportive ESPN, qui le retransmet depuis 11 ans.

    . Le Barça félicite Ter Stegen avec... un drapeau belge!
    Le FC Barcelone a gaffé, et les sites allemands s'en régalent! Pour féliciter son gardien André Ter Stegen après la victoire de l'Allemagne en Coupe des Confédérations, le Barça a publié sur Facebook une photo avec un drapeau... aux couleurs belges. C'est pourtant avec l'Allemagne que André Ter Stegen a remporté le trophée en battant le Chili 1-0 en finale dimanche. 
    Le drapeau posté avec la photo du portier porte des bandes, de haut en bas, noires, or et rouges, alors que la bannière allemande est noire, rouge et or. Le club catalan a cependant utilisé un drapeau aux bandes horizontales, alors que le «vrai» drapeau belge a des couleurs alignées verticalement. Le message a été rapidement effacé. Le club a ensuite félicité son joueur sur Twitter, sans utiliser aucun drapeau.o

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc