×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Crise dans le Golfe: Des tentatives de médiation avec le Qatar

Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5040 Le 07/06/2017 | Partager
Paris et le Koweït appellent au dialogue
Le blocus affectera les importations de vivres mais pas le gaz

La France souhaite que «les tensions actuelles dans la région du Golfe soient résolues par le dialogue», a indiqué le Quai d'Orsay. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, devait recevoir, hier mardi, son homologue saoudien Adel al-Jubeir et doit s'entretenir par téléphone avec le ministre qatari des Affaires étrangères.

Pour rappel, l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, le Yémen, l'Egypte et les Maldives ont rompu lundi toute relation diplomatique et commerciale avec le petit émirat du Qatar, accusé de «soutenir le terrorisme» (cf. notre édition N°5039, du mardi 6 juin 2017).

De son côté, l'émir de Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad Al-Sabah, se rend en Arabie saoudite pour une médiation entre Doha et Riyad. Le président américain Donald Trump a estimé que l'isolement du Qatar marquera «peut-être le début de la fin du terrorisme».

Le blocus diplomatique et économique du Qatar, décidé par l'Arabie saoudite et ses alliés, aura un sévère impact à court terme sur les importations de nourriture. Mais les exportations de gaz et de pétrole du petit émirat ne devraient pas souffrir. La décision coupe le seul accès terrestre pour le Qatar.

Ce qui menace ses importations de produits alimentaires frais et de matières premières nécessaires pour ses projets d'infrastructure de quelque 200 milliards de dollars liés au Mondial 2022 de football. Mais les exportations qataries de gaz naturel liquéfié (GNL) et de pétrole, qui procurent plus de 90% des revenus publics, resteront quasiment intactes.

Désormais, les autorités qataries dépendront de plus en plus du fret maritime et aérien, ce qui augmentera les coûts et l'inflation. L'alternative pour le Qatar est d'importer des vivres d'Iran ou d'Oman par voie maritime, et par avion depuis la Turquie, l'Europe et l'Asie du Sud-Est.

D’autre part, l'Arabie saoudite et ses alliés ont suspendu les liaisons aériennes avec le Qatar et fermé les bureaux de la compagnie aérienne de ce pays. L'interdiction faite à Qatar Airways de voler vers l'Egypte, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Arabie saoudite (où sa licence a été retirée) a eu un effet immédiat sur l'aéroport Hamad. Les employés de Qatar Airways, souvent des expatriés, se verront aussi retirer leurs permis de travail et de séjour dans le royaume saoudien.

Ailleurs dans le Golfe, les clients de Qatar Airways se retrouvaient dans une course d'obstacles pour trouver des vols alternatifs. Au moins 27 vols ont été annulés depuis les aéroports de Dubaï au moment où entrait en vigueur la suspension «jusqu'à nouvel ordre» des vols de six compagnies aériennes arabes qui ne desservent plus Doha en raison de cette crise diplomatique.

La Banque centrale saoudienne a ordonné aux banques du royaume de ne plus traiter avec les banques qataries en riyal qatari. L'isolement diplomatique du Qatar par les pays du Golfe pourrait avoir «un réel impact» sur l'organisation du Mondial-2022. Ses investissements sportifs, principalement situés en France, ne devraient pas être affectés.

Impact sur le pétrole

Les prix du pétrole reculaient, hier mardi, en dessous de 50 dollars en cours d'échanges européens dans un marché morose et sans direction. Toutefois, les craintes autour de la crise du Qatar pourraient avoir un effet limité sur la production mondiale. Elle avait déclenché une hausse des cours du brut (réflexe quasi-systématique des marchés quand la tension monte entre de grands producteurs) mais le rebond a été de courte durée.

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc