×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Analyse

Business shopping-malls: Le foncier, principal frein à l’expansion

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5029 Le 23/05/2017 | Partager
Il représente jusqu’à 25% du chiffre d’affaires
Les commerces ferment, faute de rentabilité
Une douzaine de groupes spécialisés se partagent le marché

Droits de douane trop élevés, rareté des ressources humaines qualifiées et cherté du foncier… Ce sont les trois principaux freins qui ont empêché l’essor du retail au Maroc jusqu’ici. Mais, le business du retail, qui a eu un démarrage timide au début des années 2000, est en train d’accélérer la cadence. Des profils comme «visual merchandiser», «retail manager», «stock keeper» ou «window dresser» ne sont plus une denrée rare sur le marché.

De même, les procédures administratives ont été facilitées pour favoriser l’import. Ce qui a créé un environnement propice à l’industrie. Le foncier reste néanmoins le maillon faible de la chaîne. Il représente en effet 20 à 25% du chiffre d’affaires, alors qu’il ne devrait pas dépasser les 11 à 15%, selon les professionnels. Même constat dans les quartiers commerçants comme Maârif où le prix au mètre carré explose.

Résultat: plusieurs commerces ouvrent et ferment quelques mois ou quelques années plus tard faute de rentabilité. Pour survivre, ils cassent les prix (certains vendent même à perte), ce qui précipite leur fin et porte préjudice à l’ensemble du secteur. Or, les marges sont minimes dans le retail. Elles se situent entre 9 et 12%, selon  les professionnels.

La culture shopping au Maroc est en train de changer. Le nombre croissant de marques a réussi à pousser les jeunes consommateurs à s’éloigner des petites boutiques indépendantes, proposant des produits de contrefaçon et des articles de faible qualité. Les centres commerciaux sont devenus un symbole de l’évolution des modes de vie des Marocains. Et contrairement à la première génération de galeries et centres commerciaux (comme Ben Omar ou Twin Center), la nouvelle génération de malls attire les populations grâce à une offre plus diversifiée et un plus grand choix de marques.

Depuis les années 90, le Maroc a connu une accélération dans le nombre de marques de mode internationales implantées à travers le territoire. Au cours de 2013, la distribution a contribué à 11% du PIB, employait environ 1,2 million de personnes ou 12,8% des emplois au Maroc. Le chiffre d’affaires de la distribution de vêtements, chaussures et accessoires modernes a évolué de 3% en 2013 pour atteindre 13,9 milliards de DH en 2014.

En 2011, les Marocaines ont dépensé en moyenne 1.251 DH/an pour les vêtements, selon une étude menée par l’Institut français de la mode, et l’Amith (Association marocaine des industries du textile et de l’habillement). Cela ne représenterait que 40% de la dépense du Turc moyen.

La même année, les 20% des Marocains les plus aisés ont dépensé en moyenne 2.775  DH, tandis qu’en Turquie les 20% les plus riches ont dépensé en moyenne 7.440 DH. Les 10% les plus riches au Maroc ont dépensé en moyenne 4.440 contre 9.890 DH pour le consommateur Turc.
Plus de 48% des ventes étaient toujours réalisées dans les souks et les points de ventes traditionnels.

Zara, champion de la classe

Le marché de la mode et vêtements de marques au Maroc est fragmenté, comptant moins d’une douzaine d’importants groupes spécialisés (dont Aksal, Nesk, Al Shaya, Al Hokair…). Les principales marques qui se sont le mieux développées au Maroc ont réalisé des revenus variant de 30.000 DH à 140.000 DH/m2. Zara demeure la principale source de revenus dans ce marché. Une forte indication que les marques de «fast fashion» plaisent aux clients marocains.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc