×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Pourquoi interdire les ordinateurs et tablettes en cabine?

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:4988 Le 24/03/2017 | Partager
    Les autorités invoquent un risque d’attentats «terroristes»

    L’Interdiction d’emporter à bord de certains vols tout équipement électronique plus gros qu’un téléphone portable montre que «le groupe Etat islamique mais surtout Al-Qaïda sont une menace constante pour le transport aérien».  «Ceci en dépit du renforcement des mesures de sécurité dans les aéroports», estiment des experts cités par AFP. Les Etats-Unis ont annoncé l’interdiction, à partir de ce samedi 25 mars, des ordinateurs portables, des tablettes et d’autres appareils électroniques dans les cabines d’avions sur les vols directs, invoquant un risque d’attentats «terroristes».

    Et ce, en provenance de sept pays arabes (la Jordanie, l’Egypte, l’Arabie saoudite, le Koweït, le Qatar, les Emirats arabes unis et le Maroc) et de la Turquie. Le Royaume-Uni a pris une décision similaire visant six pays (la Turquie et cinq pays arabes: le Liban, la Jordanie, l’Egypte, la Tunisie et l’Arabie saoudite). La France et le Canada ont indiqué qu’ils réfléchissaient à des mesures identiques. Selon la presse étrangère (New York Times, chaîne ABC), les agents américains ont «appris que les terroristes du groupe EI étaient en train de concevoir une bombe pouvant loger dans l’espace prévu pour les batteries d’un ordinateur portable».

    Les récentes attaques contre des avions en Somalie et en Egypte montrent que les groupes terroristes cherchent à développer des bombes toujours plus difficiles à détecter.  Les autorités russes ont aussi «avancé qu’une bombe transportée dans la cabine de l’avion serait à l’origine de l’attaque en octobre 2015 contre un avion russe en provenance de Charm el-Cheikh qui a fait 224 morts». Le groupe EI avait revendiqué l’attentat en expliquant que la bombe se trouvait dans une canette de soda.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc