×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    La chaussure marocaine ose les Etats-Unis!

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:4968 Le 24/02/2017 | Partager
    Un marché de plus de 350 millions de consommateurs
    Plus de 16,96 millions de DH de chiffre d’affaires en 2016
    chaussures_068.jpg

    Après avoir gagné en compétitivité et en expérience, les fabricants marocains de chaussures en cuir ciblent le marché hyper exigeant des Etats-Unis. Ils brandissent une offre au meilleur rapport qualité/prix (Ph. WS)

    Les professionnels marocains de la chaussure en cuir comptent capitaliser davantage sur  les perspectives prometteuses de l’export vers le pays de l’Oncle Sam. Sauf que l’élection du président Donald Trump, qui menace de suspendre tous les accords de libre-échange, risque de compromettre les ambitions des exportateurs marocains vers les Etats-Unis. En attendant, la filière est en train d’occuper le terrain. D’ailleurs, un groupe d’opérateurs de la filière chaussure en cuir est en ce moment en mission de prospection et commercialisation à Las Vegas. En effet, Maroc Export et la Fédération du cuir (Fedic) pilotent une délégation d’industriels de la chaussure qui exposent au salon  FN Platform, dans le chef-lieu de l’Etat du Nevada. Le marché américain de la chaussure pèse pour plus de 350 millions de consommateurs, soit l’équivalent de l’ensemble du marché de l’UE.

    L’US Market est dominé par les importations. Près de 99% des chaussures commercialisées aux Etats-Unis sont importées. 80% de ces importations proviennent de Chine. Même si l’offre marocaine est extrêmement réduite, elle permet de positionner la filière sur une niche fortement rémunératrice à l’export.
    Cette année correspond  à la deuxième participation marocaine à ce salon, vitrine mondiale de la chaussure haut de gamme. FN Platform est un rendez-vous incontournable pour les professionnels. Il constitue un observatoire des tendances, des collections et des marques de dimension internationale. Il anticipe aussi sur la mode de demain et développe le design des nouvelles collections.

    L’industrie de la chaussure se caractérise par une diversité et une vaste gamme de produits manufacturés, tels que les chaussures habillées, les chaussures de sport (golf, ski) pour hommes, femmes, enfants, ou encore les bottines et articles professionnels. Pour se démarquer de la concurrence, le made in Maroc cible les segments de niche, qui privilégient la qualité plutôt que le prix, notamment le marché du haut de gamme et celui des chaussures spéciales, comme les souliers de danse, ou encore ceux des collectivités (police, agents de sécurité...). Mais aussi celui des chaussures à prix modéré.

    Grâce à la modernisation de l’appareil productif, la filière a su attirer de grandes marques internationales. Plusieurs marques italiennes fabriquent leurs chaussures au Maroc et les commercialisent ensuite aux Etats-Unis. Certaines sociétés marocaines, sous-traitantes exclusives de groupes européens, se sont lancées dans la fabrication moyenne-haut de gamme, sous leurs propres marques. Plusieurs majors de la filière ont adopté des standards comparables à ceux des marques italiennes connues. Les fabricants marocains sont en mesure de livrer rapidement de nouveaux modèles. «Ils ont le savoir-faire artisanal nécessaire pour proposer des chaussures de danse confortables, présentant un excellent comportement à l’usage», soutiennent les responsables de Maroc Export.

    La filière représente la majeure partie de l’activité de transformation du cuir avec plus de 230 unités industrielles et 75% de la production totale en valeur. Elle opère avec des marques de renommée mondiale. Ce qui lui permet de réaliser 72% des exportations totales de chaussures, 80% de la valeur ajoutée, et de mobiliser 92% des investissements. Selon les dernières statistiques de l’Office des changes, entre janvier et septembre 2016, la filière a exporté à destination des Etats-Unis plus de 16,96 millions de DH de chaussures en cuir (15,56 tonnes de marchandises). En 2015, les opérateurs ont écoulé plus de 23,67 tonnes d’articles sur ce marché. Ce qui représente un chiffre d’affaires de plus de 20,30 millions de DH.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc