×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les autorisations commerciales dématérialisées

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4961 Le 15/02/2017 | Partager
    Lancement de la plateforme «Rokhas.ma» à Casablanca
    Elle rejoint Casa-Urba, e-NR, Portnet, e-Lot…
    Démarrage effecif à partir de mars prochain
    autorisation_061.jpg

    Pour l’octroi des autorisations commerciales, les prix varieront entre 50 et 150 DH

    Bonne nouvelle pour ceux qui veulent investir dans les petits commerces et services dans la région Casa-Settat. La procédure d’octroi des autorisations commerciales est désormais dématérialisée. Baptisée «Rokhas.ma», la plateforme informatique vient d’être lancée officiellement lors d’une cérémonie de signature du contrat de prestation, lundi 13 février au siège de la wilaya de Casa-Settat.
    La plateforme, qui sera opérationnelle en mars prochain, devra gérer plusieurs types d’autorisations commerciales. Il s’agit notamment des déclarations préalables (vente vêtements, coiffure, boucherie, laiterie, snack…), l’occupation du domaine public (terrasse de cafés, stationnement…), affichage publicitaire, établissements classés (boulangerie, bain maure, salle de sports…) ou encore activités réglementées.

    Rokhas.ma aura pour mission la gestion des procédures de prise de rendez-vous, de dépôt, d’examen et d’octroi des autorisations commerciales au niveau de l’ensemble de la région Casa-Settat. Le choix du prestataire (Ribatis) s’est effectué suite à un appel à manifestation d’intérêt lancé et piloté par le CRI Casa-Settat. Il s’agit de la même entreprise qui gère la plateforme Casa-Urba (autorisations d’urbanisme).
    Rokhas.ma s’ajoutera ainsi aux plateformes opérationnelles depuis plusieurs mois. Il s’agit de Casa-Urba (autorisations d’urbanisme), Portnet (commerce extérieur), e-Lot (service de Lydec au profit des promoteurs immobiliers), e-NR (note de renseignement) ainsi que la procédure de dématérialisation du quitus fiscal.

    Malgré quelques couacs soulevés régulièrement par les professionnels de l’immobilier (architectes, promoteurs…), les procédures au niveau du guichet unique de l’urbanisme (Casa-Urba) se fluidifient peu à peu. La plateforme, lancée en octobre 2015, commence à atteindre les objectifs fixés au départ. Casa-Urba devrait en effet rationaliser et fluidifier le processus de délivrance des autorisations d’urbanisme et orchestrer le travail des différents acteurs (architectes, communes, promoteurs…).  
    Casablanca, qui ambitionne de rejoindre les rangs des smart-cities, accélère donc la cadence. «La dématérialisation des procédures administratives est un choix pour lequel la région Casablanca-Settat a opté afin de rejoindre le peloton des villes intelligentes», avait déclaré Abdellah Chater, directeur du CRI Casa-Settat.

    D’autres plateformes sont dans le pipe à l’instar de la création de l’entreprise séance tenante, le système d’information intégral pour la fiscalité communale ou encore le système d’information géographique régional…

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc