×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Evénement

    Casablanca: Le détail du nouveau tracé tram/bus

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4959 Le 13/02/2017 | Partager
    Lignes de tram 3 et 4, Nœuds «A», régulation du trafic… les chantiers de la mobilité
    9 millions de DH de recettes publicitaires pour le tram
    Pas assez pour éponger le déficit
    trace_tram_bus_059.jpg

    Le tracé du réseau n’est pas encore définitif. Mais les études ont retenu l’option de combiner 4 lignes de tramway avec 2 lignes de bus à haut niveau de service (en vert sur le schéma)

    Une année qui démarre sur les chapeaux de roues chez Casa Transports. La SDL en charge de la mobilité à Casablanca vient de tenir son conseil d’administration. L’occasion de revenir sur le bilan de l’année écoulée et les perspectives 2017. En effet, des investissements additionnels de l’ordre de 4,15 milliards de DH seront lancés cette année, notamment sur les lignes T3 et T4 du tramway.

    «L’année 2017 se caractérisera par le lancement des études et travaux des autres lignes en mode tramway ou en mode BHNS», annonce une source à Casa Transports. Mais trois projets importants sont aujourd’hui à des phases décisives.
    Il s’agit de la ligne 2 du tramway ainsi que l’extension de la ligne 1, le projet du Noeud A et des trémies Préfectures et Al Qods et enfin le projet de régulation du trafic et de la vidéo-surveillance. Cette année est marquée également par la désignation de l’exploitant des lignes de tramway pour la période 2017-2029. Trois candidats sont en lice pour cette adjudication qui sera décidée en juin prochain après accord du Conseil communal de Casablanca.

    Il s’agit de Transdev, RATP Dev et West Midlands Travel Limited (en partenariat avec Alsa Transport et l’ONCF). Cet appel d’offres international, lancé en juin 2016, concerne l’ensemble des lignes pour une période globale de 12 ans à partir de décembre 2017 (une tranche ferme et plusieurs tranches conditionnelles). L’adjudicataire de ce marché sera connu en mai 2017 (cf. édition du 18 janvier 2017). Sur le plan de l’organisation de la mobilité dans la ville, Casa Transports sera mandatée par l’Etablissement de coopération intercommunale (ECI) en vue de préparer et lancer l’appel d’offres pour l’exploitation des bus à partir de 2019, date de fin du contrat liant l’autorité délégante à l’actuel délégataire (M’dina Bus).

    Par ailleurs, le montant global des investissements lancés par la SDL en 2016 s’est élèvé à plus de 5,1 milliards de DH. Sur ce total, 4 milliards de DH sont consacrés au prochaines lignes de tram, 600 millions pour le Noeud «A», 520 millions pour la régulation du trafic, 20 millions pour les trémies et 5 millions pour le stationnement.
    Pour rappel, l’année 2017 a été marquée par une révision du prix du ticket jetable (qui passe à 8 DH). L’objectif étant d’encourager l’usage des cartes rechargeables, valables 5 ans, au détriment des tickets papiers (cf. édition du 2 janvier 2017). Concernant l’exploitation du tramway, le bilan 2016 fait état de plus de 36 millions de voyages.

    A signaler que la ville de Casablanca continue de subventionner le ticket du tram (à hauteur de 40%). Ce qui s’est traduit par une facture de 103 millions de DH en 2016.
    Durant les trois premières années d’exploitation, le déficit a été supporté par le Fonds d’accompagnement des réformes du transport routier urbain et interurbain (FART). Aujourd’hui, il faudra fructifier les recettes publicitaires générées à partir du tramway pour faire face aux dépenses. «Les recettes annexes enregistrées en 2016 sont de l’ordre de 9 millions de DH», est-il indiqué. Mais est-ce suffisant pour couvrir le déficit de l’ensemble du réseau à l’horizon 2020? En tout cas, tôt ou tard, les décideurs seront amenés à réviser les tarifs à la hausse, notamment avec la mise en service des trois prochaines lignes.

    Principaux projets

    Un montant de 18 milliards de DH a été consacré à la mobilité, soit près de la moitié du budget consacré au plan de développement du Grand Casablanca. Parmi les principaux chantiers pilotés par Casa Transports figure la réalisation des 4 lignes de tramway totalisant (78 km) et des lignes de bus à haut niveau de service (22 km). S’y ajoutent 15 parkings relais desservant le réseau de transport en commun. Au programme également le lancement du schéma directeur de stationnement  ainsi que la création d’une offre de parkings en ouvrage. Il est aussi prévu de réaménager les carrefours de l’entrée sud de Casablanca devant l’OCP (Noeud A), les Facultés et Al Qods… Sans oublier la construction des trémies Sidi Abderrahman (Hay Hassani) et route de Rabat (Aïn Sebaa) ou encore la réalisation d’un poste central de commande de vidéosurveillance et de régulation du trafic.

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc