×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Marrakech/Exposition: Un nouveau regard sur les comportements religieux

    Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4943 Le 20/01/2017 | Partager
    «Lieux Saints partagés», la 1re exposition du futur musée des confluences
    Fruit d'un partenariat entre la FNM et le Mucem
    marrakech_exposition_043.jpg

    Une convention de partenariat vient d’être signée entre la Fondation nationale des musées, représentée par Mehdi Qotbi, et Jean-François Chougnet, président du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille pour la présentation de l’exposition «Lieux Saints partagés» au futur Musée des confluences à Marrakech, l’actuel Dar El Bacha (Source: Mucem)

    Après Marseille et Tunis, Marrakech pose un regard différent sur les comportements religieux des populations méditerranéennes. Il s’agit là d’une exposition baptisée «Lieux Saints partagés» conçue comme une invitation à parcourir cette Méditerranée plurielle. Présentée à l’automne 2017, ce sera le premier rendez-vous proposé au public après la transformation par la Fondation nationale des musées (FNM) de Dar El Bacha en musée des confluences. En effet, ce lieu historique de la ville rouge, véritable joyau architectural datant du début du 20e siècle, change de peau.

    Si aujourd’hui on y découvre des pièces d’anciennes civilisations, à l’issue des travaux de rénovation, seront présentées, outre des expositions temporaires, les richesses de l’art de l’islam et de la culture marocaine. Une convention de partenariat vient donc d’être signée entre la FNM et le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée de Marseille (Mucem) pour la présentation de ces «Lieux Saints partagés», visibles actuellement au Bardo à Tunis. De quoi célébrer l’un des phénomènes les plus intéressants de la région, à savoir le partage et l’échange entre les trois religions monothéistes. L’objectif principal de l’exposition est de faire connaître à un large public ces phénomènes méconnus qui concernent pourtant, hier comme aujourd’hui, des millions de personnes autour de la Méditerranée. Un panorama de lieux, figures et pratiques qui semble vouloir démontrer que vivre ensemble est bel et bien possible. Et même très enrichissant.

    Des liens étroits existent entre le Mucem et la FNM depuis leur création respective. Outre des échanges d’expertises, une convention avait déjà permis l’organisation à Marseille en 2014 de l’exposition «Splendeurs de Volubilis, bronzes antiques du Maroc et de la Méditerranée», où étaient présentées des pièces phares de la collection du Musée archéologique de Rabat. Rappelons que le Mucem, créé en 2013, s’attelle à conserver et à présenter au public, en les situant dans leur perspective historique et anthropologique, des biens culturels représentatifs des arts et civilisations de l’Europe et de la Méditerranée.

      De notre correspondante,
    Stéphanie JACOB

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc