×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Brèves internationales

    Brèves Internationales

    Par L'Economiste | Edition N°:4924 Le 26/12/2016 | Partager

    ■ Subprimes: Les banques passent à la caisse
    Deutsche Bank ne va finalement débourser «que» 7,2 milliards de dollars aux Etats-Unis pour son rôle dans la crise des subprimes. C'est bien moins que les 14 milliards de dollars initialement réclamés à la banque allemande, accusée «d'avoir vendu en toute connaissance de cause entre 2006 et 2008 des crédits immobiliers toxiques convertis en produits financiers (RMBS)». Dans le même dossier des subprimes, la banque helvétique Credit Suisse a annoncé qu'elle allait devoir payer 5,3 milliards de dollars aux Etats-Unis. Le numéro deux de la banque en Suisse va pour cela constituer une provision supplémentaire de 2 milliards de dollars, une somme qu'elle passera dans ses comptes du quatrième trimestre.
    Pour sa part, la britannique Barclays est poursuivie pour son rôle dans la crise des prêts immobiliers toxiques. Un fait assez inhabituel, la plupart des banques concernées ayant accepté des règlements financiers à l'amiable pour éviter des actions en justice. Quatre grandes banques américaines, JPMorgan Chase, Citigroup et Morgan Stanley et Bank of America ont déjà accepté de payer un montant cumulé de 40 milliards de dollars pour solder des poursuites liées aux RMBS.

    ■ Italie/Plan de secours pour les banques
    La Commission européenne a pris «note» du lancement par le gouvernement italien d'un plan de secours pour ses banques, en particulier la BMPS. Elle a souligné qu'elle veillerait au respect des règles européennes pour que les petits épargnants n'aient pas à pâtir de ces difficultés. L'exécutif italien a annoncé la mise en oeuvre d'un plan non chiffré qui verra le Trésor public devenir le principal actionnaire de cet établissement bancaire, le plus ancien au monde.  
    La BMPS avait échoué juste avant à trouver sur les marchés les 5 milliards d'euros nécessaires à sa recapitalisation. Un décret approuvé par le gouvernement italien doit permettre d'activer un fonds doté de 20 milliards d'euros au total pour secourir plusieurs banques en difficulté et qui sera alimenté par un accroissement de la dette publique.

    ■ France: Faible croissance au troisième trimestre
    La croissance du PIB a bel et bien plafonné à 0,2% en France au troisième trimestre, malgré une hausse du pouvoir d’achat des ménages, relève l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Ce chiffre s’explique principalement par les mauvais indicateurs du commerce extérieur, plombé par la hausse des importations et par de mauvais résultats agricoles dus aux intempéries. L’institut prévoit une accélération de la croissance au quatrième trimestre, qui devrait atteindre 0,4%. Ce rebond sera toutefois trop faible pour compenser le retard pris par l’économie française au printemps.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc