×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Rabat: Le déficit de profs inquiète les parents

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4917 Le 15/12/2016 | Partager
    Classes encombrées, problèmes de sécurité et manque d’infrastructures décriés aussi
    1.567 enseignants contractuels arrivent en renfort dès la semaine prochaine
    Près des deux tiers sont issus du secteur privé, déjà miné par la pénurie d’effectifs

    Rabat n’est pas en reste des tares qui plombent le système d’enseignement. C’est ce que les associations des parents d’élèves ont tenu à rappeler, lors d’une rencontre organisée dernièrement à la Wilaya de Rabat, autour de la question de la gratuité de l’enseignement. Une question qui a suscité beaucoup de débats ces derniers temps, dès l’annonce de l’éventualité de l’instauration de frais d’inscription au lycée et à l’université.  Sur ce point, la majorité des associations des parents d’élèves ont fait part de leur refus catégorique de toute remise en cause de la gratuité de l’enseignement. Un acquis «consacré par la Constitution». 

    La rencontre a également permis aux parents  de revenir sur une série de lacunes qui portent un coup dur à la qualité du système. A leur tête, le déficit inquiétant en enseignants. Le déficit a, par exemple, obligé certains directeurs d’établissements scolaires à recourir à l’horaire aménagé (horaire réduit) recommandé en principe pour le monde rural. «Cet emploi du temps défavorise nos enfants par rapport aux autres qui bénéficient d’un horaire normal», regrette le président d’une association de parents d’élèves. Les classes se sont, ainsi, retrouvées avec une moyenne de plus de 40 élèves. Sans compter la défaillance des infrastructures, notamment des toilettes. La direction de l’académie de Rabat compte beaucoup sur l’opération de recrutement des enseignants contractuels, lancée dernièrement au niveau de l’ensemble des régions pour parer au déficit. «Sur environ 11.000 candidatures, près de la moitié a été sélectionnée pour passer les épreuves écrites», indique Mohamed Aderdour, directeur de l’académie Rabat-Salé-Kénitra. 2.200 candidats ont passé l’oral. La publication des résultats définitifs devait avoir lieu hier mercredi. Les contrats seront signés juste après, ce qui permettra aux nouveaux enseignants, près de 1.567,  de rejoindre  leurs classes au cours de la semaine prochaine. 
    Les aptitudes professionnelles de ces profs fraîchement recrutés inquiètent aussi. Aderdour reste, quant à lui, confiant. Plus de la moitié des admis arrivent du secteur privé, avec plusieurs années d’expérience à leur actif. Néanmoins, cela signifie une hémorragie en ressources humain es pour le privé, déjà miné par les sous-effectifs, en plein milieu de l’année scolaire, … 
    Toujours dans le cadre du renforcement de ses RH, l’académie prépare le lancement d’une opération de recrutement par contrat de 5.000 cadres destinés au soutien psychologique et social, dont notamment des responsables d’internats.

    Enseignants de maths et de français, une denrée rare

    L’opération de recrutement d’enseignants par contrat n’a pas permis de satisfaire les besoins dans des matières comme les mathématiques et le français. Pour ces deux matières, l’on constate, par ailleurs, que le niveau des candidats reste très faible. «Cela reflète la faiblesse de la qualité de la formation de certaines universités», déplore une source qui a suivi l’opération de correction des épreuves. 
    L’on relève, en outre, le problème de retards dans la délivrance des licences aux candidats, en vue de leur permettre de constituer leur dossier de recrutement. Ce blocage s’est posé pour près de 200 candidats qui risquent de perdre cette opportunité d’emploi, à défaut de fournir leur diplôme.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc