×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Meknès scelle une coopération avec Cenon

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4912 Le 06/12/2016 | Partager
    Agroalimentaire, autoroute, automobile… les secteurs porteurs
    Un tramway baptisé au nom de la capitale ismaïlienne

    Meknès  a célébré le 3 décembre le 20e anniversaire de son classement au patrimoine mondial de l’Unesco pour la «valeur universelle exceptionnelle de son patrimoine architectural, qui montre aujourd’hui l’alliance harmonieuse des styles islamique et européen». Une célébration qui s’est faite autour de chants et de réflexions. «L’objectif étant d’initier un débat serein sur l’histoire de l’une des 4 villes impériales du Maroc, mais aussi son avenir qu’elle veut dessiner grâce à l’expertise de ses villes jumelles et partenaires», souligne d’emblée Abdallah Bouano, le maire. Ce dernier encourage les partenariats multidimensionnels avec les villes jumelles. D’ailleurs, ses proches collaborateurs, accompagnés de Abdeljabbar El Achab, président de la CGEM Meknès-Ifrane, reviennent tout juste d’un déplacement à Cenon (France) où ils tentaient de promouvoir le partenariat économique. «Sur invitation du maire de Cenon (métropole de Bordeaux), un tramway a été baptisé au nom de la ville de Meknès. Il desservira Bordeaux pendant plusieurs années. Ce qui est considéré comme une véritable promotion pour la capitale ismaïlienne», rapporte El Achab.
    La visite de la délégation meknassie était aussi l’occasion pour rencontrer les opérateurs économiques cenonnais et les inviter à s’installer dans l’Agropolis de Meknès. En ce sens, le président de l’Union patronale a présenté devant le président de la Chambre de commerce bordelaise les opportunités d’investissement dans la région de Meknès. Région qui abrite un tissu industriel en pleine expansion.
    Les industries agroalimentaires, du textile et du cuir, de la chimie et parachimie, du bois et de l’automobile (Yazaki, Delphi, Youra Corporation) sont considérées parmi les plus importantes. En fait, le secteur industriel dans la région compte 10 zones industrielles et 7 zones d’activités économiques. Intéressés par les potentialités de Meknès, des hommes d’affaires français ont promis de s’y rendre lors du prochain Salon de l’agriculture. «D’autres réunions ont eu lieu notamment avec Luc Gaudillere, directeur général du groupe Fayat. Elles ont porté sur d’éventuelles collaborations pour la réalisation de l’autoroute Fès-TangerMed», souligne El Achab. Et de poursuivre: «La construction de ce tronçon pourrait se faire par concession à ce groupe français. Lequel a déjà réalisé deux autoroutes en France selon le même concept (en concession)».

    Diversité culturelle

    Cenon, banlieue bordelaise de 23.000 habitants, riche et fière des 50 nationalités qui vivent sur son territoire, mène depuis plus de 20 ans une politique culturelle axée sur la diversité. Une volonté qui se poursuit et s’intensifie aujourd’hui grâce au Rocher de Palmer, la scène numérique dédiée aux cultures du monde. 

    De notre correspondant,
    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc