×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    COP22

    Energies renouvelables : Engie branche 10 millions de ménages en Afrique

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4892 Le 07/11/2016 | Partager
    cop22_energie_renouv.jpg

    Engie est également engagé dans la construction et l’exploitation du plus grand parc éolien d’Afrique à Tarfaya en partenariat avec Nareva. Ce projet, d’une puissance de 301,3 MW, permettra une économie de l’ordre de 900.000 tonnes de CO2/an pour un investissement 
    de 5 milliards de DH.

     

    Le groupe français Engie vise l’Afrique via le Maroc. Son partenariat avec Nareva lui permet de cibler plusieurs marchés en Egypte, Côte d’Ivoire, Sénégal… Le groupe vient également d’être sélectionné pour accompagner un programme d’efficacité énergétique dans les mosquées au Maroc. Ce qui se traduira à terme par une économie de 40% sur la facture énergétique à Casablanca, Marrakech et Agadir.

    DU solaire à  l’éolien, en passant par l’efficacité énergétique, le ferroviaire… Les secteurs d’activités du groupe français Engie sont aussi divers que variés au Maroc. Opérateur majeur dans les énergies renouvelables et dans les métiers des services à l’énergie et de l’efficacité énergétique, Engie est engagé dans une démarche de développement durable. Cette stratégie déployée depuis plusieurs années s’est déjà traduite par des actions et réalisations concrètes.
    La dernière en date n’est autre que l’engagement pour l’efficacité énergétique dans les mosquées. En effet, le groupe vient de remporter en septembre dernier un appel d’offres lancé par le ministère des Habous et la Société d’investissements énergétiques (SIE). Pour ce marché, Engie s’allie à l’entreprise marocaine Rio (Reduce Invent Optimise), dans le cadre d’un groupement. Ce contrat concerne un premier lot de 36 mosquées réparties sur Casablanca, Marrakech et Agadir. Mais avant la réalisation des projets, des audits énergétiques seront menés sur 36 mosquées ainsi que des travaux de mise à niveau des équipements d’éclairage LED, la mise en place de compteurs électriques ou encore l’installation de chauffe-eau solaires. 
    Pour rappel, ce contrat garantit un minimum de 40% d’économie sur la facture énergétique, tout en assurant la maintenance et la performance des installations énergétiques durant une période de 5 ans.

    Autre projet d’envergure annoncé tout récemment, celui du partenariat avec Nareva (conclu en juin dernier) pour le développement au Maroc et dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest de projets de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables et de gaz naturel. Concrètement, ce partenariat permettra aux deux opérateurs de développer ensemble de nouveaux projets, notamment en Egypte, Côte d’Ivoire, Sénégal, Ghana et Cameroun. L’objectif est de bâtir un portefeuille d’actifs supplémentaires de 5.000 à 6.000 MW entre 2020 et 2025. Ce qui permettra de produire l’équivalent de la consommation moyenne de plus de 10 millions de ménages dans les pays concernés.
    Outre ces deux projets d’envergure, Engie est également engagé dans la construction et l’exploitation du plus grand parc éolien d’Afrique, à Tarfaya en partenariat avec Nareva Holding. Ce projet, d’une puissance de 301,3 MW, permettra une économie de l’ordre de 900.000 tonnes de CO2/an pour un investissement de 5 milliards de DH. 
     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc