×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Législatives 2016

    Chabat promet de réviser les réformes de Benkirane

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4863 Le 26/09/2016 | Partager
    chabat_hamid_063.jpg

    Le Parti de l’Istiqlal a choisi le jardin de la place de Florence, à Fès, pour le lancement de sa campagne électorale pour les législatives du 7 octobre. Son leader, Hamid Chabat, accompagné de plusieurs membres du comité exécutif du parti, a appelé, samedi 24 septembre, «les médias à éviter de parler d’une bipolarité PJD/PAM dans le champ politique». Car, selon lui, «cette bipolarité n’existe finalement que dans l’imaginaire de la presse et il y a bien d’autres partis qui ont une forte présence, un legs historique, des compétences et des programmes». Pour ce dernier volet, le patron de l’Istiqlal promet un « engagement contractuel» qui assurera la dignité de l’homme marocain».  «Celle-ci est une condition pour le parachèvement de la citoyenneté», souligne l’ancien maire de Fès. Vêtu d’une djellaba, ce dernier s’engage à réviser les réformes (la Caisse de compensation, la retraite) du gouvernement sortant et intégrer les diplômés chômeurs signataires du rapport du 14 juillet 2011. En outre, «nous allons mener des réformes structurelles à dimension horizontale pour établir un véritable développement dans les domaines de l’éducation, de la recherche scientifique, de la gouvernance, de l’environnement, de l’administration, de la justice et de l’urbanisme …», renchérit Chabat. Auparavant, il a présenté tous les candidats de son parti au niveau de la région Fès-Meknès. Y figurent, entre autres, le salafiste Mohamed Abdlouhab Rafiki, alias Abou Hafs, Naoufal Chabat, fils aîné du SG de l’Istiqlal, et Allal Amraoui, ancien vice-président du conseil communal de Fès. Hamid Chabat est lui-même candidat aux législatives dans la circonscription Fès-Nord. Comme à l’accoutumée, sa campagne ne manque pas d’humour. «Mabrouk l’aïd», sa fameuse phrase, il la répète à longueur de journée. Même quant il prend son plat favori de «bissara» (purée de pois cassés), ou encore lorsqu’il pose pour une photo souvenir devant le manifeste de l’Indépendance au quartier Batha, à Fès. 37 listes électorales sont en compétition pour les législatives de 2016 à Fès. Les 440.000 électeurs fassis devront élire 8 députés au nom de la ville.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc