Flash

L’administration pénitentiaire tacle l’avocat de Zefzafi

Par L'Economiste| Le 06/07/2017 - 14:15 | Partager
L’administration pénitentiaire tacle l’avocat de Zefzafi

Alors que Mohamed Ziane, l’avocat de Nasser Zefzafi, prétend avoir reçu des documents remis par son client, l’administration pénitentiaire dément. Dans une mise au point, la Direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) affirme que le détenu a « nié catégoriquement » dans une déclaration écrite toutes les allégations de son avocat. Ainsi, elle a demandé l’ouverture d’une enquête sur les allégations de l’avocat pour vérifier la source de ces documents. La DGAPR précise qu’au cours des entretiens avec Ziane, des fouilles ont été effectuées à l’entrée et à la sortie de Zefzafi. Autrement dit, la transmission de documents est impossible. D’ailleurs, l’avocat a été interdit d’entrer contact avec les détenus de la prison locale d’Ain Sebaâ 1 où est incarcéré Zefzafi.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc