International

Chris Barnard: Pionnier de la greffe du coeur et bourreau des coeurs

Par | Edition N°:1093 Le 04/09/2001 | Partager

. Christiaan Barnard était l'un des chirurgiens les plus réputés au monde. Ses exploits scientifiques étaient doublés d'un charme qui lui a permis plusieurs conquêtes amoureusesLE pionnier de la transplantation cardiaque, le docteur Christiaan Barnard, de nationalité sud-africaine, est mort dimanche à l'âge de 78 ans dans la station balnéaire de Paphos à Chypre, près de 34 ans après avoir réalisé sa première greffe du coeur.Le Dr Barnard a perdu conscience au bord de la piscine d'un luxueux hôtel, Coral Beach, où il séjournait. Il est mort à son arrivée à l'hôpital de Paphos à 13h15 locale (10h15 GMT), a-t-on indiqué de sources hospitalières, ajoutant que les causes de son décès n'étaient pas encore connues. Une autopsie était prévue lundi et un médecin venu d'Autriche y participera. D'ailleurs, après son malaise, un cardiologue, qui se trouvait également à l'hôtel, a tenté de le réanimer. En vain. Un responsable de l'hôtel Coral Beach a indiqué que le chirurgien, également célèbre pour ses aventures amoureuses, s'est effondré alors qu'il lisait un de ses propres livres. «Il était très aimé par le personnel de l'hôtel, c'était un homme respectable«, a-t-il ajouté précisant qu'il ne s'était pas plaint de sa santé au cours des derniers jours.Le Dr Barnard, un passionné de l'île de Chypre, séjournait seul à l'hôtel qu'il devait quitter une semaine plus tard.Après l'annonce de la disparition du chirurgien de nationalité sud-africaine, Nelson Mandela a exprimé sa peine en déclarant que «la mort de Barnard est une grande perte pour le pays après toutes ses contributions. Il était également une voix contre l'apartheid«.Même le Président français Jacques Chirac a salué la mémoire du Pr Barnard qui, selon lui, «restera comme le symbole d'une médecine moderne«.L'auteur de la première greffe du coeur en Grande Bretagne en 1979, Sir Terence English, l'a qualifié d'homme «très méticuleux et très difficile en salle d'opération«. Il était «l'un des deux ou trois hommes les plus connus du monde«, a estimé Sir English. «Vous pouviez vous balader et rencontrer des gens qui ne savaient pas qui était John Kennedy, mais qui connaissaient Chris Barnard«.Personnage haut en couleur, le Dr Barnard avait réalisé la première transplantation cardiaque le 3 décembre 1967. Pour cette opération, il avait utilisé le coeur (endommagé mais encore battant) d'une jeune femme de 25 ans décédée dans un accident de la route pour le transplanter sur un malade de 53 ans, Louis Washkansky, qui était parvenu à survivre 18 jours à l'opération. En moins de 24 heures, il devenait une célébrité à l'échelle de la planète. «Le samedi, j'étais un chirurgien parmi d'autres en Afrique du Sud, le lundi suivant, j'étais connu dans le monde entier«, a-t-il déclaré dans une interview.Fils de pasteur, Chris Barnard, il est né le 8 novembre 1922 à Beaufort Ouest, dans le Sud-Ouest de l'Afrique du Sud. C'est la mort d'un de ses quatre frères, à l'âge de 5 ans d'une maladie cardiaque, qui serait à l'origine de la vocation de celui qui allait devenir le plus célèbre chirurgien au monde.Barnard a commencé sa carrière à l'hôpital de Groote Schuur du Cap, mais obtint sa spécialité en cardiologie aux Etats-Unis, en 1958, à l'Université du Minesota, à Minneapolis. Il avait affirmé après la fin de l'apartheid qu'il resterait en Afrique du Sud. Il s'était finalement installé depuis peu en Autriche.A la fin de sa vie, il s'était lancé dans d'étranges expériences génétiques pour lutter contre le vieillissement. «Je suis inquiet de commencer à paraître vieux«, avait-il déclaré il y a quelques années. Après sa première mondiale, Barnard et son équipe ont multiplié les transplantations et permis à des cardiaques de vivre de plus en plus longtemps. Son activité médicale, qui a pris fin en 1983 en raison d'une arthrite, lui a valu de multiples titres et récompenses.Parallèlement, l'opération de 1967 fut le début d'une vie privée mouvementée. Sa première épouse, Aletta Louw, a demandé le divorce deux ans après la première transplantation cardiaque de Barnard. «Elle ne pouvait pas supporter ma célébrité, elle était toujours pleine de soupçons quand elle voyait ma photo dans le journal avec une autre femme«, déclarait le Dr Barnard. Et pour cause, il n'a pas du tout caché, dans son autobiographie, ses escapades amoureuses et ses multiples conquêtes. Il se vante notamment d'avoir eu une relation avec Gina Lollobrigida, la célèbre actrice italienne.En 1970, à l'âge de 48 ans, Barnard se marie avec Barbara Zoellner, une riche héritière âgée de 19 ans, avec qui il eut deux enfants et dont il divorça en 1982. Il a ensuite épousé, en 1988, Karin Setzkorn, qui n'avait que 18 ans, alors que le médecin était déjà âgé de 66 ans. Ils ont eu deux enfants. Mais là aussi l'issue fut un divorce en 2000.Barnard avait affirmé après la fin de l'apartheid qu'il voulait rester en Afrique du Sud. «Je ne quitterai jamais l'Afrique du Sud même si le climat de violence qui règne ici me fait peur pour mon fils«, avait-il dit. Mais il s'était finalement installé depuis peu en Autriche en expliquant qu'il avait changé de pays après avoir beaucoup souffert de la couverture médiatique de son divorce avec Karin. Mais il était revenu en juin dernier pour accompagner un petit garçon russe de deux ans qui devait se faire traiter pour un problème artériel grave.(AFP)

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc