Competences & rh

Le Cnam s’investit dans l’Oriental

Par L'Economiste | Edition N°:4001 Le 02/04/2013 | Partager
Accompagnement des projets éducatifs de la région
Formation continue, recherche, diffusion de la culture scientifique et technique…

Ali Belhaj et Christian Forestier s’allient pour apporter la formation nécessaire à la dynamisation de la région de l’Oriental. Les secteurs concernés : le tourisme, l’informatique, la logistique et le développement durable

Un partenariat capital entre le Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam) et le Conseil régional de l’Oriental a été signé récemment par Christian Forestier, directeur du Cnam et le président de l’Oriental, Ali Belhaj. Cette coopération consiste à mener plusieurs actions stratégiques en vue de développer la recherche scientifique et industrielle ainsi que le recours à la formation dans l’Oriental.
Une convention qui tombe à pic pour accompagner la dynamisation de la région qui se lance plusieurs défis. Entre autres, le plan « Maroc vert » et le développement de la station balnéaire de Saïdia. Sans oublier la construction du nouveau complexe portuaire « Nador West Med ». La région de l’Oriental développe ainsi de nouvelles perspectives au niveau de l’environnement, des énergies renouvelables et du tourisme. Un développement auquel le Cnam a souhaité s’associer à travers ce partenariat.Seront alors mises en œuvre différentes actions pour la formation des formateurs et la mise en œuvre d’une co-diplomation et d’une co-certification pour tous les bénéficiaires de ces formations. Par ailleurs, le développement de la formation à distance et l’aide à la reconversion des jeunes diplômés font également partie du cahier de charges de cette convention.
Dans ce cadre, le Cnam apportera son appui pédagogique et scientifique au Conseil régional de l’Oriental pour la mise en place de partenariats privilégiés avec les entreprises industrielles et commerciales. Ceux-ci seront un moyen d’élargir les sujets de recherche appliquée tout en valorisant l’innovation technologique. Plusieurs équipes de recherche seront donc portées à contribution, favorisant ainsi les échanges d’enseignants-chercheurs. Au programme également: la création d’un centre régional de formation.
Sont impliqués dans ce projet de partenariat: l’université Mohammed 1er, l’OFPPT, la CGEM et la haute Administration régionale.
Une convention privilégiée s’est également établie entre le Cnam et l’Ecole supérieure de technologie d’Oujda (ESTO). Celle-ci concerne 4 filières principalement : des formations d’ingénierie en système éco-électrique, en informatique et systèmes d’exploitation, en bâtiment ainsi qu’en logistique et transports.
Autour de ces 4 filières de formation, l’ESTO et le Cnam ont pour ambition d’adapter leurs mobilisations pédagogiques aux attentes du marché dans la région. Pour ce faire, le Cnam mettra à la disposition de l’établissement ses programmes d’enseignement et son label de formation, s’engageant ainsi par la mobilisation de ses moyens matériels et pédagogiques dans la région.


Sanaa EDDAÏF

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc