Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:5343 Le 04/09/2018 | Partager

■ Fin des taxes sur les panneaux solaires chinois
C’est lundi 3 septembre 2018 dans la soirée que les restrictions sur la vente de panneaux solaires chinois dans l'UE devaient prendre fin. Les producteurs européens craignent un afflux d'importations bon marché. Les droits antidumping sur les importations de panneaux solaires, de cellules et de wafers chinois institués par la Commission européenne en 2013 avaient été reconduits en mars 2017 pour 18 mois. L'exécutif européen faisant alors savoir qu'il ne comptait pas les renouveler, selon Reuters.

■ Climat: Les négociations reprennent à Bangkok
A trois mois de la COP24 en Pologne, une session intermédiaire de négociations sur le climat s'ouvre mardi 4 septembre à Bangkok. Le but est de donner vie à l'accord de Paris au moment où les signes de surchauffe de la planète se multiplient. Les quelque 190 Etats participants ont jusqu'à la fin de l'année et la 24e Conférence climat de l'ONU en décembre à Katowice pour finaliser les règles de mise en oeuvre du pacte de 2015. Lequel vise à contenir le réchauffement mondial sous les 2°C, voire 1,5°C, par rapport à l'ère préindustrielle. L'accord prévoit aussi une aide annuelle de 100 milliards de dollars d'ici à 2020 pour les pays pauvres.

■ Le «week-end Lehman»
C’était la plus grosse faillite de l'histoire américaine. Le lundi 15 septembre 2008, à 01h45, Lehman Brothers dépose le bilan, prenant le monde par surprise après un week-end d'ultimes tractations au sommet. La banque laisse une ardoise de 691 milliards de dollars et 25.000 employés sur le carreau. A Wall Street, le Dow Jones plonge de 500 points, sa plus forte chute depuis les attaques des tours jumelles en 2001. De 2005 à 2007, au coeur de la bulle immobilière où l'on place et titrise à tour de bras des crédits immobiliers faits à des acheteurs insolvables, Lehman Brothers, qui a racheté plusieurs prêteurs immobiliers, affiche des profits records. Mais dès le milieu de 2007, la banque commence à cumuler les pertes. Le coup de grâce étant porté neuf mois plus tard, le 16 mars 2008, par la quasi-faillite d'une autre banque d'investissements, Bear Stearns. Prises entre le marteau et l'enclume, les autorités ont été très critiquées à la fois pour avoir sacrifié Lehman Brothers et pour avoir sauvé d'autres banques, comme Goldman Sachs.

■ Repli des Bourses chinoises
Les Bourses chinoises ont reculé hier lundi 3 septembre 2018. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a fini en baisse pour la quatrième séance d'affilée, perdant 0,63% (176,01 points) à 27.712,54 points. En Chine continentale, l'indice composite de Shanghai a cédé 0,17% (ou 4,52 points) à 2.720,73 points et celui de Shenzhen également 0,17% (2,45 points) à 1.448,93 points. Les investisseurs étant inquiets d'un regain des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis alors que Donald Trump envisage d'imposer de nouvelles taxes sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises cette semaine. Cette tension a été amplifiée par les tweets du président américain, qui a critiqué la politique commerciale du Canada et mis en doute sa place dans l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc