Entreprises

Atlantic Free Zone: Plus de 20.000 personnes en activité sur le site

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5220 Le 01/03/2018 | Partager
Une grande partie des opérateurs installés ont procédé à l’extension de leur site
Le projet PSA draine de nouveaux équipementiers

Le développement de la zone industrielle Kénitra Atlantic Free Zone (AFZ) se poursuit en enregistrant des résultants encourageants. En plus d’une dizaine de groupes de grande renommée dans le secteur de l’automobile déjà opérationnels, le site continue à drainer d’autres locataires. «Depuis son lancement en 2012, la plateforme assure actuellement l’emploi à près de 21.000 personnes», avance une source du groupe MedZ, aménageur, développeur et gestionnaire du site.

Selon cette dernière, près d’un milliard de DH est déjà engagé dans les travaux d’aménagement de la nouvelle zone industrielle de Kénitra dont l’activité génère actuellement près de 7 milliards de DH en export. Une activité qui s’inscrit dans une logique de croissance dopée notamment par l’installation sur le site du groupe PSA dont la production de l’usine devrait démarrer mi-2019.

Cette dynamique se confirme par les opérations d’extension effectuées par la majorité des entreprises déjà opérationnelles. Le groupe Saint-Gobain avec sa filiale Saint-Gobain Sekurit Maroc, figure parmi les premières sociétés installées dans la nouvelle zone franche de Kénitra et a procédé à l’extension de son site pour la troisième fois depuis son installation en 2012.

«Après l’achèvement de la phase 2 en août dernier, nous avons entamé directement la phase 3 dont les travaux devraient être terminés en mai prochain, indique Gilles Abensour, directeur de Saint-Gobain Maroc. Selon ce dernier, ces deux extensions vont nécessiter la mobilisation d’un investissement additionnel dépassant les 450 millions de DH. Ce qui va permettre un accroissement au niveau des emplois de Sekurit Maroc.

Avec la 3e extension, l’effectif devrait atteindre 500 emplois directs, contre seulement 70 au départ de notre activité, rappelle le patron de la société française. Parallèlement à cette montée en charge de l’activité au niveau de la plateforme de Kénitra, on assiste également à un changement de paradigme marqué par un passage d’une production concentrée dans le secteur du câblage à des filières à forte valeur ajoutée introduites par de nouveaux opérateurs en cours d’installation, constate notre source du groupe Medz.

C’est le cas de l’opérateur américain Nexteer Automotive qui a déjà acquis un lot de terrain d’environ 3 ha au niveau de la zone pour la construction d’une unité industrielle pour la fabrication de systèmes de direction et de transmission pour automobiles. La mise en service de cette unité est attendue en 2019.

En plus de Nexteer Automotive, près de quatre opérateurs ont décroché leur autorisation pour s’installer dans la site. On apprend par ailleurs que le grand chantier de l’usine PSA avance dans de bonnes conditions. Pour accompagner toute cette dynamique, il faut activer le projet port Kénitra Atlantic sans oublier le renforcement des infrastructures de communication desservant la plateforme industrielle de Kénitra.

Accompagnement de l’Anapec

L’ Anapec accompagne l’ensemble des groupes installés dans la nouvelle zone industrielle de Kénitra pour réussir leurs opérations de recrutement. «Nous réalisons entre 6.000 et 7.000 insertions par an dont une partie pour remplacement des départs», avance un responsable de l’Anapec. Ce travail est déjà mené avec le groupe PSA pour le recrutement des postes clés, mais la grande campagne de recrutement est attendue en 2019, année de démarrage de l’usine PSA, indique le responsable de l’agence. L’Anapec accompagne aussi les entreprises du site dans le développement des compétences des nouvelles recrues.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc