Culture

Musique classique: En classe avec Jean-François Zygel

Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5206 Le 09/02/2018 | Partager
Une tournée dans 4 villes du Maroc
Des concerts commentés sur le thème du fantastique
jean-francois_zygel_006.jpg

Compositeur, improvisateur, pianiste mais surtout grand pédagogue, Jean-François Zygel donnera une série de «concerts commentés» où il décompose les œuvres avec humour pour mieux les expliquer (Ph. OPM)

Qu’est-ce qu’une symphonie? Quel est le rôle de chaque instrument dans un orchestre? Qu’est-ce qu’une variation? Un thème?  C’est ce que propose de nous expliquer, en musique,  Jean-François Zygel, lors d’une série de concerts, en compagnie de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM),  programmés à partir du 12 février dans plusieurs villes du Maroc. 

Il s’agit de la 4e édition du cycle de concerts «A la rencontre d’une œuvre», organisé par l’OPM avec le concours de l’un des rares vulgarisateurs de musique classique dans les médias aujourd’hui. Grâce à son art d’unir le verbe et la musique, Jean-François Zygel décompose les œuvres avec humour et les contextualise  pour mieux les expliquer.

Pianiste, improvisateur, compositeur, mais surtout fin pédagogue, notamment dans ses émissions télévisées en France, il propose une  manière très ludique, ponctuée de faits historiques réels et d’anecdotes, de découvrir ou redécouvrir des œuvres majeures autour du thème choisi cette année: Le fantastique en musique. Le premier opus est  «l’Apprenti sorcier». 

Un poème symphonique de Paul Dukas, rendu célèbre par le film d’animation «Fantasia» des studios Disney. Dukas prend pour thème de base une ballade retraçant les frasques d’un apprenti sorcier alors que son maître s’est absenté. L’apprenti ensorcelle un balai pour effectuer les corvées à sa place.

Mais le sort ne tarde pas à échapper à son contrôle et l’ardeur du balai menace d’inonder la demeure du maître sorcier… Autre célèbre poème symphonique tiré d’un poème de Jean Lahor, «La Danse macabre» de Camille Saint-Saëns. Comment mettre en musique un apprenti magicien, des squelettes qui dansent, des balais ensorcelés, et des os qui claquent? Autant de clés d’écoutes que propose Jean-François Zygel tout au long des concerts proposés à Tanger, Rabat, Marrakech et Casablanca.

Quelque 2.000 enfants sont attendus

La métropole bénéficie d’un traitement particulier puisqu’en marge des concerts, Zygel propose  un récital d’improvisation à l’Institut culturel français dimanche 18 février.  Un portrait en musique de Casablanca, une ville qu’il connaît depuis longtemps et dont il apprécie particulièrement l’énergie, les contrastes et le foisonnement.

Autre particularité de la tournée, quelque 2.000 enfants sont attendus dans les 4 villes, pour des concerts scolaires dédiés. Un atelier d’improvisation  est également prévu à Casablanca pour les élèves faisant déjà de la musique.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc