Entreprises

Energies vertes: Une station de transfert d’énergie par pompage pour bientôt

Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:5186 Le 10/01/2018 | Partager
3 milliards de DH pour ce nouveau bijou technologique dans le Souss Massa
Le contrat est remporté par Vinci Construction
Objectif, économiser 12% de la consommation d’énergie en 2020 et 15% en 2030

3 milliards de DH pour une station de transfert d’énergie par pompage (STEP) dans le Souss Massa. Après le méga projet de la station de dessalement, la région accueillera prochainement cette nouvelle infrastructure sur le site du barrage Abdelmoumen, à 70 km d’Agadir. Cette station, dont le maître d’ouvrage est l’ONEE, branche électricité, sera réalisée par le groupe Vinci Construction pour un montant de 284 millions d’euros.

Le Groupe français s’engage à assurer les études d’exécution, la réalisation du génie civil, la fourniture de matériel et des équipements de transfert, le montage, les essais et la mise en service de la station. Les travaux, qui s’étaleront sur une durée de 48 mois, nécessiteront la mobilisation de 840 personnes dont 780 recrutées localement, indique le Groupe. Un programme de formation sera d’ailleurs mis en place pour garantir la sécurité et la qualité du chantier.

«Nous avons passé un accord avec l’ONEE pour mettre à sa disposition un volume hydrique global de 1,3 million de m3 nécessaire au fonctionnement de la future station», explique Mohamed El Feskaoui, directeur de l’Agence du Bassin hydraulique Souss Massa et Draâ.

Dans le détail, les travaux de génie civil réalisés par Vinci Construction incluent le terrassement de deux bassins, le creusement de l’usine de production installée à flanc de colline et enterrée, l’installation de la conduite de transfert sur 3 km, dont 1 km enterré. L’accès aux installations pour le chantier et pour l’opération future du site nécessite la création de nouvelles routes et la réhabilitation de plusieurs autres, est-il indiqué.

L’équipement électromécanique, pris en charge par le groupe canadien Andritz Hydro, comprend entre autres deux turbines Francis de 175 MW mises au point spécialement dans le laboratoire de l’entreprise et l’installation d’un poste à haute tension.
Cet ouvrage s’inscrit dans le cadre du plan de développement et d’intégration des énergies renouvelables au Maroc.

Pour le ministère de tutelle, l’efficacité énergétique ainsi que le développement des énergies renouvelables, constituent une priorité dans la stratégie nationale. «L’objectif est d’économiser 12% de la consommation d’énergie en 2020 et 15% en 2030», précise Khadija Sami, directrice régionale de l’Environnement rappelant que cette future STEP est un des projets essentiels du Plan territorial régional de réchauffement climatique (PTRC) de Souss Massa.

Fonctionnement

L’Eau stockée dans un bassin en altitude sera libérée à travers une conduite de transfert (conduite forcée et galeries) de 3 km, sur un dénivelé naturel d’environ 550 mètres vers un bassin situé en aval. Une usine hydroélectrique de 350 MW sera installée entre les deux bassins le long de la conduite. Cette usine réversible permettra, en mode turbinage, la production d’énergie et en mode pompage la remontée de l’eau du bassin aval vers le bassin en altitude pour produire ainsi de l’énergie renouvelable à la demande.
Le changement de cycle (pompage / turbinage) pourra se faire jusqu’à 20 fois par jour en fonction des surplus ou besoins d’énergie du réseau électrique marocain.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc