Primary tabs

Dossier Spécial

Immobilier/Fès succombe au charme des résidences touristiques

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5164 Le 08/12/2017 | Partager
CGI, Somed, MedZ… les grands groupes se positionnent
Terrain, apparentements, villas… l’offre se diversifie
fes-residence-touristqiue-064.jpg

Les promoteurs proposent des lots de terrain, appartements et villas à l’entrée de la ville de Fès. Les prix sont les plus bas du marché. Ils démarrent à 2.400 DH/m2. La CGI lance une offre promotionnelle de fin d’année (Ph. YSA)

Les Andalines, Jardins El Badie, Oued Fès Golf City… les projets de résidences touristiques foisonnent dans la banlieue de Fès. Au nord comme au sud, à l’est et à l’ouest de la capitale spirituelle, promoteurs privés et publics multiplient les offres. Lots de terrains, appartements et villas semi-finies s’arrachent comme des petits-pains. Les aménageurs mettent en avant le cadre de vie, la verdure, le calme ou encore la qualité de vie.

La CGI est l’une des premières entreprises à avoir investi dans ce type  de produits. Lancé en 2009, son projet «les Andalines» jouit d’un emplacement de choix dans la commune d’Aïn Cheggag (province de Sefrou). Le site se décline en un ensemble de résidences situées sur le prolongement du parcours de golf. «Nous avons également des appartements et des studios autour des piscines», explique un cadre de l’entreprise.

Selon lui, «la CGI a organisé, du 19 au 26 novembre, les journées portes ouvertes. Une occasion pour permettre aux acquéreurs potentiels de découvrir nos offres». L’entreprise a saisi l’événement pour annoncer des offres promotionnelles inédites, allant de 20 à 30% de remise, pour cette fin d’année. «En plus, nous prenons en charge une partie des frais du notaire», insiste l’équipe commerciale sur place.

Doté d’un investissement de 400 millions de DH, le projet «les Andalines» s’étend sur une assiette foncière de 44,5 hectares. Huit résidences y sont construites, dont 150 villas, 60 appartements, un club de loisirs, un supermarché, des commerces et des équipements administratifs. La particularité de ce lotissement est de proposer des habitations luxueuses et des lots de terrain de 1.600 à 2.000 m2, avec vue imprenable sur l’horizon.

Ainsi, les villas situées sur le front du golf offrent une vue panoramique, et leurs terrasses en rez-de-chaussée permettent d’accéder directement à un green de 18 trous. Il y a aussi des villas avec vue sur l’Atlas, conçues dans un esprit architectural authentique. Des appartements haut standing, harmonieux et fonctionnels, ainsi que des studios. Pour ces offres, le prix pour un 50 m2 avoisine les 560.000 DH. Quant aux villas (350 m2), elles sont proposées à moins de 3 millions de DH.

fes-residence-touristqiue-2064.jpg

Ces villas ne perdent pas au change, puisqu’elles ont une vue sur les cimes de l’Atlas. Par ailleurs, les villas en villégiature se distinguent par leur conception R+1. Les superficies varient entre 70 et 350 m2. L’ensemble du lotissement est sécurisé. Toutefois, et malgré ses atouts, le projet n’avait pas connu un franc succès à son lancement. A 15 km du centre-ville, les Andalines étaient, pour certains, «éloignées» de la ville.

D’autres jugeaient les prix onéreux. Lors de notre visite, lundi 27 novembre, l’on nous a affirmé que le projet connaît une forte demande actuellement, à telle enseigne que les «unités disponibles se comptent sur le bout des doigts». Pourtant, rares sont les villas qui sont  «effectivement» habitées et certains propriétaires mettent déjà en vente leurs biens. A ce titre, l’équipe commerciale du projet affirme «qu’il y a des acheteurs qui cherchent une plus-value».

Ailleurs dans les immeubles, les amicales sont constituées et les appartements sont déjà habités. Fuyant la cacophonie de la ville, les acquéreurs y ont trouvé un espace en parfaite harmonie avec la forêt voisine et dans le respect des lois en vigueur.

Il en est de même pour le projet «Les Jardins El Badie», initié par la Somed. Mitoyen de la forêts d’Aïn Chkef, le site de près de 33 ha propose une aire dédiée aux lotissements de 347 lots pour villas en bande et jumelées, d’une surface variant entre 200 et 430 m2, la construction en semi-fini de 56 villas jumelées d’une superficie de 410 m2, sur un terrain variant entre 428 et 718 m2 et des appartements avec un espace optimisé d’une superficie variant entre 90 et 140 m2. Le projet offre une gamme complète à partir de 3.500DH/m2. D’ailleurs, nombre d’acquéreurs ont fait le choix de s’installer près de la forêt historique.

Cadre de vie

Plusieurs Fassis cherchent désormais un cadre enchanteur et une vue imprenable sur une nature luxuriante. Le projet Oued Fès Golf City, initié par MedZ, leur offre des lots résidentiels en front de golf urbain (18 trous). Ici, les tarifs proposés oscillent entre 2.400 et 3.000 DH/m2. Pour les parcelles des hôtels (deux unités), le foncier est offert gratuitement à l’investisseur, selon l’appel à manifestation d’intérêt (AMI)… Un hôtel Movenpick (5 étoiles) devrait y voir le jour incessamment. Aménagé par MedZ, Oued Fès Golf City constitue le projet pilote du Plan Mada’in et s’étend sur une superficie de 166 ha. Situé en plein cœur de la ville de Fès, ce projet résidentiel et touristique intégré présente un positionnement unique et de nombreux atouts qui en font une opportunité d’habiter, de se divertir et d’investir autrement.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc