Entreprises

Le partenariat, facteur de réussite et d’intégration

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5157 Le 28/11/2017 | Partager
Servir de levier dans la convergence de l’action territoriale
La majorité des programmes lancés à partir de l’Oriental
badre_kanouni_057.jpg

«Dans le domaine de l’habitat, la réussite des actions est tributaire, à plus de 80%, de la synergie des différents acteurs», indique Badre Kanouni, président du Directoire du groupe Al Omrane (Ph L’Economiste)

- Quelles sont les raisons qui ont motivé ces forums de convergence?
- Badre Kanouni:
Les forums sont une véritable plateforme de mise en avant des réalisations effectuées par les régions avec la mobilisation des différents acteurs et le travail consenti pour assurer l’intégration des projets aux efforts de développement. Ils sont également conçus pour servir de levier dans la convergence de l’action territoriale tout en relevant les défis fixés par nos partenaires. Pour que nos différentes interventions soient efficaces, il ne faut pas qu’elles soient monopolisées par un seul intervenant. Dans le domaine de l’habitat, la réussite des actions est tributaire, à plus de 80%, de la synergie des différents acteurs. Des interventions qui se font dans le cadre de programmes préparés de manière collégiale soutenus par des convergences institutionnelles, régionales. C’est ce qui donne du contenu à nos partenariats avec les ministères des Finances, de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, conseils élus et autorités locales.

- Comment contribuez-vous au renforcement des politiques régionales?
- En se déplaçant sur le terrain et en programmant des rencontres dans les différentes régions du Royaume pour débattre sur les perspectives d’avenir avec nos partenaires régionaux. Nous avons commencé par Oujda car la majorité des chantiers lancés par le Souverain ont démarré dans l’Oriental. Le concept de villas économiques a été lancé et livré par SM le Roi à Oujda et ne finit pas de séduire la classe moyenne. C’est le cas aussi pour le premier programme social à 140.000 DH/l’unité, lancé dans l’Oriental et qui a permis la réalisation de 3.600 unités. Idem pour le second programme social à 250.000 DH (3.500 unités). Le groupe a également initié le programme moyen standing à Salouane et Oujda. Des offres qui sont le fruit d’une réflexion prospective.

- Quelles sont vos perspectives pour les différents territoires?
- On ne peut pas faire des annonces dans chaque étape car les décisions sont lourdes à réaliser. Les actions qui seront entreprises ne dépendent pas uniquement de nous. Ils sont le fruit de l’efficacité de l’action publique. Et c’est en fonction de ce qui sera relevé qu’on pourra lancer des programmes en adéquation avec les attentes de chaque région. Al Omrane cherche à consolider son ancrage régional et s’implique dans la diversification et la promotion de l’habitat des classes moyennes. Autour de ces axes, toutes les propositions sont à débattre.

Propos recueillis par Ali KHARROUBI
 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc