Economie

Des «smart solutions» pour choisir le meilleur engrais

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5139 Le 01/11/2017 | Partager
Inciter les petits agriculteurs à une fertilisation personnalisée
3.500 producteurs ciblés et trois régions visitées jusqu’au 22 novembre
Les enseignements de la caravane OCP céréales & légumineuses

5 ans après sa mise en place, les promoteurs de la carte de fertilité des sols, présentent sa déclinaison digitale. Il s’agit d’une application sur Android qui reprend le principe de base du concept de la carte de fertilité. Plus concrètement, l’agriculteur ou le technicien peut avoir accès à des conseils personnalisés pour la fertilisation de sa parcelle en introduisant sa localisation et un historique de sa production.

Ces «smart solutions» devraient aider l’agriculteur à mieux comprendre la typologie des sols et connaître les meilleurs moyens à déployer pour améliorer le rendement. C’est la principale nouveauté de la caravane OCP céréales & légumineuses qui a démarré hier 31 octobre à Eddechera (Kelaat Sraghna).

Cette opération de communication et de promotion de fertilisant sillonnera jusqu’au 22 novembre deux autres régions de production de céréales et légumineuses au Maroc, à savoir Casablanca-Settat et Rabat-Salé-Kénitra.  Objectif: aller à la rencontre de près de 3500 agriculteurs afin de les aider à mieux comprendre la typologie de leurs sols et mettre à leur disposition des formules fertilisantes NPK adaptées à leurs sols et cultures.

La caravane s’inscrit dans le prolongement des premières lancées en 2012 et qui ont permis de toucher plus de 28.000 agriculteurs en cinq ans. «Elle vise à promouvoir l’utilisation rationnelle et raisonnée des engrais au Maroc pour une agriculture moderne, performante et durable», indique Abdelhak Kabbabi, directeur des ventes du marché local de l’OCP.

Sur place, les agriculteurs bénéficient directement d’un encadrement des distributeurs d’engrais phosphatés qui s’engagent à les former aux meilleures pratiques de la fertilisation. Cette action de proximité  permet aux experts-agronomes de faire des présentations didactiques afin de vulgariser l’usage des fertilisants. Et aussi, d’encourager l’adoption des techniques agronomiques performantes tout en préconisant l’apport raisonné des engrais et des éléments nutritifs.

Enfin, dans toutes les régions où elle s’arrête, la caravane déploie un dispositif de partage du savoir-faire dont un laboratoire mobile d’analyse de sol et une plate-forme informatique contenant la base de données de la carte de fertilité.  A noter qu’entre 2012 et 2016, ces opérations de promotion menées par l’OCP ont permis d’effectuer des tests sur 180 parcelles de démonstration.

Connaissance des sols

L’usage des engrais reste encore faible par rapport au potentiel de production des cultures, dans le cadre d’une agriculture durable. La moyenne d’unités fertilisantes utilisées à l’échelle nationale ne dépasse pas les 50 kg/ha (tous éléments confondus), soit près du tiers de la consommation moyenne en engrais en Espagne ou en France (140 kg/ha). Cette situation est due à plusieurs facteurs, et notamment l’insuffisance de l’encadrement des agriculteurs et la connaissance des sols et de leur fertilité, à l’échelle des différentes zones agricoles du pays. C’est de ce constat qu’est né en 2012  le projet de la carte de fertilité des sols. Fruit d’une collaboration entre le groupe OCP, le ministère de l’Agriculture et l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), les Eaux et Forêts, le projet de carte de fertilité des sols est presque achevé. Avec 7,12 millions de ha de terres agricoles, elle couvre 90% de l’ensemble de la surface agricole utile avec des recommandations concrètes de formules régionales pour les céréales, les légumineuses et l’olivier.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc