Régions

Une université d’automne pour le centenaire de Midelt

Par Sabrina BELHOUARI | Edition N°:5116 Le 29/09/2017 | Partager
3 jours de conférences pour raconter l’histoire et débattre de l’avenir de la ville

La ville de Midelt s’apprêté à accueillir du 26 au 28 octobre la première édition de l’université d’automne de Midelt. L’évènement est organisé par l’association Jbel Ayachi pour le développement culturel, social, économique et de l’environnement, sous le thème «Région de Midelt: Une histoire riche et un avenir prospère».

La 1re édition de l’université d’automne de Midelt intervient pour célébrer le centenaire de la ville, et devenir un rendez-vous annuel des intellectuels, de la région et d’ailleurs, dans les domaines culturel, social, économique, artistique et écologique. Le projet devrait réunir la société civile de Midelt avec des personnes ressources autour d’une thématique pour chaque année afin d’échanger, de partager et de capitaliser sur les expériences de chacun.

La célébration du centenaire de la création de la ville de Midelt a pour objectifs de préserver la mémoire nationale de la région et de mettre en exergue les pages rayonnantes de l’histoire glorieuse du Maroc. Il s’agit aussi de préserver le patrimoine matériel et immatériel, qui fait la fierté des habitants de la région: mines, centrale électrique, Madrassa Hassania, les sœurs franciscaines, création du 1er syndicat au Maroc, Zaouias, Monastère de notre dame Jeanne d’Arc, ksour, etc.

«Plusieurs axes seront abordés lors des conférences: L’histoire de Midelt, le patrimoine architectural et urbain, la forêt, les énergies renouvelables, les mines et le patrimoine géologique, l’agriculture, le sport, le développement territorial, ainsi que d’autres sujets», annonce Mihamou Abderrazaq, vice-président de l’association Jbel Ayachi.

Les organisateurs aspirent aussi à rappeler la lutte héroïque menée par les populations de la région contre les forces d’occupation françaises pour l’indépendance du pays. Une cérémonie de signature d’ouvrages, des lectures de poésies, des soirées artistiques et musicales, ainsi qu’un hommage en l’honneur de personnalités de la région sont également au programme. En parallèle, seront organisées des compétitions sportives, des expositions de photos anciennes sur Midelt et la projection de documentaires sur l’histoire de la ville.

L’association, qui a été créée en 1996, réitère ainsi ses engagements initiaux et s’inscrit désormais dans une approche participative avec les autres associations locales, sur les domaines de sensibilisation, d’organisation de conférences thématiques portant sur l’écologie, le développement durable, l’implication de la femme dans le développement territorial ainsi que la formation continue. Des partenariats avec des organisations internationales sont également visés à l’image de celui sur l’économie de l’énergie dans la construction en partenariat avec la coopération allemande GIZ qui a pris Midelt comme un site pilote.

Une ville stratégique pendant le protectorat

La ville de Midelt a été fondée par le protectorat français en 1917 pour en faire un centre administratif de la zone. Les environs de la ville abritaient deux mines de plomb situées à Mibladen et à Ahouli, mais constituaient également une zone stratégique du fait que Midelt était un passage obligé vers le sud-est du pays, donc vers l’Algérie, grâce à la route nationale 21 qui relie Midelt à Ksar-Essouk via le tunnel de Zâabel. Midelt a été la première ville électrifiée après Casablanca et fut reliée par train jusqu'en 1935 à la ligne ferroviaire Fès-Oujda. La ville a vécu un long déclin économique depuis l’arrêt de l’exploitation de ses mines dans les années 90.

De notre correspondante,
Sabrina BELHOUARI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc