Habillage_leco
Economie

Gaz/Pétrole liquéfié: Le Maroc attire les plus gros industriels du monde

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5085 Le 11/08/2017 | Partager
Pour la 30e édition du Forum mondial du GPL en octobre prochain à Marrakech
Un grand focus sur l’Afrique est prévu

L’industrie du GPL tient sa grand-messe à Marrakech en octobre prochain. En effet, l’Association mondiale pour le développement du GPL (butane/propane) y organise son 30e Forum mondial de l’industrie du GPL. Placé sous le haut patronage de Sa Majesté Mohammed VI, cet événement sera organisé du 3 au 5 octobre et s’attend à quelque 2.500 participants.

La rencontre regroupe et comme à chaque édition des acteurs institutionnels et du secteur privé de premier plan, ainsi que l’ensemble des intervenants de la chaîne de valeur de l’industrie du GPL. L’objectif est d’échanger autour des dernières évolutions du secteur, de ses potentiels de croissance à long terme, ainsi que de l’établissement de nouvelles relations d’affaires.

A en croire ses promoteurs, le GPL est le carburant alternatif le plus au point pour lutter contre la pollution atmosphérique. Ce carburant composé de gaz ne produit quasiment pas de particules fines et limite les émissions de Nox, responsables des maladies respiratoires. S'il produit des gaz à effet de serre, les spécialistes estiment que ceux-ci sont bien moindres (18%) que ceux émis par les moteurs thermiques traditionnels.

Dans tous les cas, le 30e Forum mondial de l’industrie du GPL permettra aux acteurs publics et privés d’explorer ensemble le potentiel de l’industrie du GPL, notamment en Afrique, et poser les jalons d’un développement partagé dans le futur autour du thème «Fuelling New Markets». Parallèlement aux sessions des conférences, une très large exposition, rassemblant tous les intervenants de l’industrie, permettra aux acteurs publics et privés du secteur de découvrir les dernières innovations.

Le choix du Maroc et de l’Afrique pour abriter ce 30e Forum n’est donc pas fortuit. Sur les cinq dernières années, la consommation du Royaume en matière de GPL a connu, en volume, une croissance moyenne de 20%. Cette situation fait du Maroc le deuxième plus gros marché du GPL en Afrique. A l’échelle continentale, l’Afrique a aussi affiché, sur cette même période, des performances de 30% de croissance en volume de consommation en GPL, dépassant de loin la dynamique relevée dans d’autres régions du monde. Le continent dispose d’exceptionnels potentiels pour l’industrie du GPL vu la croissance économique et démographique qui attend ce continent.

La 30e édition du Forum mondial débattra certainement de ces sujets. Pour sa 29e édition, tenue l’année dernière à Florence (Italie), le Forum mondial de l’industrie du GPL (World LPG Forum) a rassemblé 2.100 personnalités et experts des métiers du GPL venus de 115 pays du monde, dont 64 speakers de haut niveau et 1.240 m² d’expositions rassemblant 117 sociétés exposantes. Les organisateurs espèrent en faire davantage pour la 30e édition.

Ce que représentent les échanges

Les échanges internationaux du GPL ne représentent que 6% de la production mondiale, contre 57% pour le pétrole et 26% pour le gaz naturel (cf. L'Economiste du 7 octobre 2016).
La raison en est que le GPL est un produit fini qui tend à être fabriqué le plus près possible des lieux de consommation, du fait des coûts élevés du transport et l’insuffisance des réseaux de pipelines. D’ailleurs, le Maroc importe le tiers de ses besoins à partir de l’Algérie. De plus, la multiplicité des marchés régionaux du GPL ne permet pas d’avoir un prix de référence mondial du produit comme il en existe pour le pétrole. «Toutefois, le cours mondial du GPL suit le même trend que celui du Brent», confirment les spécialistes.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc