Dossier Spécial

Marrakech-Safi se transforme en pôle universitaire

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5057 Le 04/07/2017 | Partager
Public et privé s’orientent vers des secteurs de plus en plus pointus
Pour tirer vers le haut la région et devenir un véritable moteur de croissance territoriale
Tour d’horizon des offres de formation et des conditions d’admissibilité

Petit à petit, Marrakech-Safi se transforme en une véritable région universitaire. Son offre en formation s’agrandit, incluant des filières d’excellence qui permettront à la région à moyen terme de se positionner dans le domaine de l’innovation et devenir un véritable moteur de croissance territoriale. D’abord, l’offre qui émane du secteur public, devenu un des plus importants campus tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Grâce au dynamisme de ses facultés, notamment des sciences et techniques -dont les enseignants publient régulièrement dans les revues internationales-, ses centres de recherche, sa cité de l’innovation, Cadi Ayyad de Marrakech se hisse aux premiers rangs des universités marocaines et africaines. L’UCA qui s’aligne sur les standards internationaux a adopté de nouvelles méthodes pédagogiques qui, à terme, devraient offrir des cadres qualifiés scientifiquement et capables de répondre aux besoins des entreprises multinationales délocalisées au Maroc. Et puis, il y a l’offre de ses universités privées comme celle de l’Université polytechnique Mohammed VI de Benguerir pour les métiers d’ingénierie ou encore de l’UPM. Les formations proposées par les écoles de commerce privées étoffent aussi l’offre de la région. Tour d’horizon.

marrakech-safi_universite_1_057.jpg

■ Diplômes reconnus à l’Université privée de Marrakech
Créée en 2006 et fondée  à partir de l’École supérieure d’informatique appliquée à la gestion (Esiag), l’Université privée de Marrakech (UPM) offre 60 formations diversifiées axées sur 9 secteurs: tourisme & hôtellerie, business & gouvernance, ingénierie & innovation, santé, sport, architecture. Elle lance cette année des formations pour des licences en digital, médias et arts & culture.  L’établissement  a obtenu la reconnaissance du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de la Formation des cadres et par conséquent l’équivalence de ses diplômes accrédités avec ceux délivrés par l’Etat. L’admission se fait sur étude du dossier par un jury et concours.

marrakech-safi_universite_2_057.jpg

■ L’excellence à l’Université polytechnique Mohammed VI de Benguerir
Dernière-née de ce pôle universitaire dans la région, l’Université polytechnique Mohammed VI (UM6P) est un établissement privé fondé par le groupe OCP et réalisé dans la ville verte. En termes de formation, cet établissement se veut un hub de recherche, de formation de haut niveau et d’innovation pour le Maroc et l’Afrique. La School of industrial management (EMINES) qui bénéficie d’un partenariat avec la MIT -Massachusetts Institute of Technology aux États-Unis- constitue la première pierre de l’UM6P qui a techniquement démarré  ses formations d’ingénieurs en 2013.  Le cycle préparatoire intégré est ouvert aux titulaires d’un baccalauréat scientifique, après concours selon leurs mérites et leurs résultats académiques. D’autres écoles au sein de l’université devraient ouvrir bientôt leurs portes notamment pour les filières chimie et architecture en partenariat avec Columbia University pour le développement de la business school. A terme, quelque 12.000 étudiants, encadrés par 1.000 enseignants-chercheurs, sont attendus dans cette université. Les plus méritants, particulièrement les étudiants issus de familles modestes, auront également droit à cette formation grâce à un système de bourse.

cadi-ayyad-057.jpg

■ 13 établissements pour Cadi Ayyad
Créée en 1978, l’Université Cadi Ayyad n’a cessé d’évoluer et continue de diversifier son offre de formation. Elle compte aujourd’hui 13 établissements universitaires dont 9 sont situés à Marrakech, 3 à Safi, 1 à Essaouira et 1 centre universitaire à Kelaa des Sraghna. En quantité, l’offre de l’UCA  est très large. Elle dispose de plus de 110 filières accréditées dans les établissements à accès ouvert et 52 dans les établissements à accès régulé, couvrant pratiquement tous les champs disciplinaires: sciences et techniques, lettres et sciences humaines et sciences juridiques, économiques et de gestion. Depuis la rentrée 2016, Cadi Ayyad a intégré  l’enseignement en anglais, le sport, la culture dans ses pratiques pédagogiques. Elle a aussi démarré une filière d’excellence en «sciences politiques» à la faculté des sciences juridiques et économiques de Marrakech qui s’adresse à des titulaires de baccalauréat (+2 ans d’études). Seul bémol, le sureffectif que connaît l’université. Et pour régler définitivement ce problème, un nouveau campus intégré va être construit à Tamansourt.

marrakech-safi_universite_3_057.jpg

■ L’HEEC parmi les pionnières
L’Ecole des hautes études économiques et commerciales (HEEC) de Marrakech offre des formations en administration des affaires, marketing, gestion,  management du tourisme. Elle opère depuis 1990 dans la ville ocre avec un certain nombre de conventions avec des universités et des écoles de commerce et de management étrangères. Ces conventions permettent des échanges de professeurs, l’envoi des étudiants à l’étranger pour y accomplir une partie de leurs études, la réalisation de programmes conjoints de recherche, l’organisation de colloques et la délocalisation de diplômes. Parmi ses partenaires, les universités de Bourgogne et de Lorraine pour la délocalisation des masters et Sup de co La Rochelle pour les formations en tourisme (bac+3).

marrakech-safi_universite_4_057.jpg

■ Sup de Co Marrakech dans les réseaux internationaux
C’est une des premières écoles supérieures privées à Marrakech, fondée il y a 30 ans. Membre d’un réseau international des écoles de commerce, elle offre des formations en commerce, en management, en marketing, en finance et en audit... avec des cursus bac+3, des bachelors en marketing digital, en plus des masters spécialisés en sciences de management, ressources humaines, ingénierie commercial, etc.

marrakech-safi_universite_5_057.jpg

■ Une business school pour la finance
Ouverte en 2013, la Grande école de commerce est une business school ouverte aux titulaires d’un baccalauréat marocain. L’offre pédagogique se décline en des formations bac+ 3 et bac + 5 en plus de spécialisations dans la finance d’entreprise, l’ingénierie financière, le marketing des services. L’admission se fait sur dossier. Des bourses de mérite sont accordées selon les résultats des étudiants.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc