Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5026 Le 18/05/2017 | Partager

■ Chine: Prime au kilo en moins pour salariés au régime

regime_salaries_026.jpg

Le patron d'une petite entreprise chinoise, préoccupé par l'embonpoint de certains de ses salariés, a convaincu plusieurs d'entre eux de se mettre au régime en leur offrant une prime pour chaque kilo perdu sur la balance. Wang Xuebao, qui dirige Kingtian Consulting, un cabinet conseil de Xian (nord), offre 200 yuans (26 euros) pour chaque kilo en moins, a-t-il expliqué jeudi par téléphone à l'AFP. «Depuis début mars, 20 employés ont participé. La plus grosse prime a atteint 2.000 yuans», dans le cas d'une salariée très motivée qui a perdu 10 kilos en deux mois, a affirmé M. Wang. Le petit patron a raconté avoir eu l'idée d'offrir cette prime au kilo en moins en constatant que le métier de consultant était par trop sédentaire. «Nos employés travaillent au bureau toute la journée et manquent d'exercice physique. J'ai remarqué que beaucoup d'entre eux étaient en surpoids et j'ai donc eu l'idée de les encourager à bouger», a-t-il témoigné. «Il ne faut pas se contenter d'augmenter le chiffre d'affaires, il faut aussi faire attention à la santé. Et la qualité du travail s'en ressentira», a-t-il dit. Avec l'amélioration du niveau de vie et la diffusion de l'alimentation occidentale, les Chinois ont pris du poids: les hommes ont gagné 3,5 kilos en moyenne entre 2002 et 2012 et les femmes 2,9 kilos, selon une étude de la Commission nationale pour la santé et le planning familial publiée en 2015. L'obésité touche près de 10% de la population. M. Wang, qui a prévu de maintenir la prime sur l'ensemble de l'année, s'est dit surpris par la vitesse à laquelle ses salariés avaient maigri, alors que lui-même ne touche pas la prime... et garde ses kilos. «Le résultat m'étonne parce que j'ai moi-même déjà tenté de perdre du poids. Il n'est pas facile de courir tous les jours», a-t-il reconnu.

■ Une équipe nationale de tir bloquée à l'aéroport pour... transport d'armes!
L'équipe nationale indienne de tir a été bloquée mercredi toute la journée à l'aéroport international de Delhi, retenue par une douane pointilleuse, qui a refusé de les laisser rentrer au pays avec leurs armes. Les tireurs, de retour d'une compétition organisée à l'étranger, persuadés d'avoir suivi la procédure légale, n'ont pas convaincu leur douane. Malgré leur statut, les autorités ont exigé d'inspecter leurs armes et munitions pour pouvoir les laisser rentrer en Inde, une procédure qui a duré douze heures, a indiqué à l'AFP le porte-parole de Association indienne de tir, Rajeev Bhatia. «Nous avions les documents nécessaires avec nous et ils ne nous ont pas laissé passer. Nous avons dû attendre pendant des heures l'arrivée du douanier», a regretté l'un des tireurs à l'AFP qui a souhaité préserver son anonymat. «C'est triste que ce genre de chose arrive à des sportifs nationaux», a-t-il ajouté, regrettant d’avoir «perdu une journée d'entraînement». «Ce sont les ambassadeurs de notre pays, ils ne devraient pas être traités de cette façon. Cela serait-il arrivé à nos joueurs de cricket?», s'est indigné sur Twitter le champion olympique Abhinav Bindra.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc