Habillage_leco
Politique

Le gouvernement pour ce week-end?

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:4993 Le 31/03/2017 | Partager
Beaucoup de «revenants» selon les dernières indiscrétions
gouvernement_colation_093.jpg

Après le douloureux accouchement de la majorité, place à la surenchère pour la répartition des portefeuilles (Ph. Bziouat)

Dernière ligne droite avant l’installation officielle du gouvernement. Saâdeddine El Otmani devra boucler la nouvelle architecture de l’exécutif ce week-end. C’est ce qu’il a annoncé aux membres du secrétariat général du PJD, lors d’une réunion tenue mercredi soir. L’avancement des tractations pour la formation était au centre des débats. Surtout que les prétendues «concessions» d’El Othmani ont fait des mécontents au sein du courant conservateur du PJD.

Même si le nouveau chef du gouvernement a assuré que «les discussions lors de cette réunion se sont déroulées dans une ambiance sereine», certains des «faucons» du parti semblent faire de la résistance. Une situation qui risque de plomber le processus de négociations, en dépit des assurances d’El Othmani et de certains dirigeants pjdistes.

Pour l’instant, le chef du gouvernement s’est contenté de démentir les informations qui circulent depuis quelques jours concernant la répartition des portefeuilles et les noms des futurs ministres. «Nous n’avons pas encore atteint ce stade», a-t-il dit. Il a avancé qu’il n’a pas encore sollicité les autres partis de la majorité pour discuter des secteurs qu’ils veulent prendre en charge ni les noms des ministres qu’ils vont proposer.

«Dès que la nouvelle architecture est bouclée, nous allons avancer plus rapidement dans les autres points», a estimé El Othmani. L’orientation est de mettre en place un gouvernement ramassé, articulé autour de grands pôles, avec une trentaine de ministres. Certaines sources proches du dossier avancent que «la composition de la nouvelle équipe gouvernementale pourrait être dévoilée à Laâyoune, où le Roi est attendu pour des activités officielles».

De son côté, le secrétariat général, présidé par Abdelilah Benkirane, n’a pas encore tranché dans la liste des 30 profils élus par le conseil national, la semaine dernière. Sur cette liste, plusieurs ministres sortants occupent les premières places et se dirigent vers la reconduction pour un 2e mandat. Sauf pour certains d’entre eux, notamment ceux qui président des conseils régionaux ou des mairies. Au niveau de la répartition des portefeuilles, une source proche des tractations assure que le PJD s’accroche à certains départements, dont essentiellement la Justice et l’Equipement. Le parti du chef du gouvernement veut également être présent au ministère des Finances.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc