Habillage_leco
Culture

Le printemps des alizés fait le tour du monde en musique

Par Stéphanie JACOB | Edition N°:4986 Le 22/03/2017 | Partager
12 concerts, chacun dédié à un pays
L’édition 2017 prévue du 27 au 30 avril
printemps_des_alizes_086.jpg

Avec de nombreux prix à leur actif, le Quatuor Hanson, qui fait partie des ensembles montants de la nouvelle génération de chambristes français, fait également partie du voyage pour ce printemps des alizés 2017 (Ph. Association Essaouira Mogador)

De l’Europe centrale de Brahms à la Russie natale de Tchaïkovsky en passant par les «Viennoiseries» de Haydn ou l’Andalousie d’Albéniz, chacun des 12 concerts du printemps des Alizés est dédié à un pays. Du 27 au 30 avril 2017, la ville d’Essaouira organise la 17e édition de ce festival de musique de chambre, devenu incontournable pour les mélomanes les plus avertis. Ce tour du monde a été imaginé par la directrice artistique, Dina Bensaid. Cité des voyageurs oblige.

Mettre l’universel et la rencontre avec l’autre au cœur de la programmation comme cette soirée qui réunit sur la même scène l’orchestre philharmonique du Maroc et les 12 musiciens chinois de l’orchestre philharmonique de Guangzhou. Autre moment fort, toujours le philharmonique du Maroc, dirigé par Olivier Holt, qui propose sa version de Carmen, l’opéra de Bizet, spécialement adapté pour l’occasion. En ouverture, petit détour par l’Allemagne avec les grands solistes Régis Pasquier, Guillaume Vincent, Adrien et Christian-Pierre La Marca, réunis en quatuor à Dar Souiri. Très attendu également le Yadaïn Piano Duo, formé par Eloïse Bella Kohn et Dina Bensaïd, et son répertoire original autour de l’enfance.

Le festival invite également la violoncelliste Emmanuelle Bertrand et le pianiste Pascal Amoyel pour un détour à Paris, mais aussi le contre ténor américain Réginald Mobley chargé de faire découvrir au public la scène lyrique afro-américaine. Le Quatuor Hanson, qui fait partie des ensembles montants de la nouvelle génération de chambristes français, est également du voyage pour faire résonner les notes viennoises.

Le printemps des alizés à Essaouira, c’est aussi la «matinée jeunes talents» avec le programme socio-culturel Mazaya. Initié par la fondation ténor pour la culture, ce programme social consiste à offrir à de jeunes enfants déscolarisés et défavorisés, une double formation combinant éducation et cursus musical approfondi. Sans oublier la «promenade musicale en médina», qui a eu un beau succès l’année dernière, et qui reste l’occasion de redécouvrir la ville sous les notes et l’éclairage des plus grands compositeurs. Enfin, pour le concert de clôture du dimanche matin, les organisateurs préfèrent encore garder le thème secret.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc