Régions

Béni Mellal-Khénifra adopte son plan de développement

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:4980 Le | Partager
Un budget de 36,3 milliards de DH
10,78 milliards de DH au transport et à l’énergie
Un CHU et une faculté de médecine en prévision

C’est à l’unanimité que les conseillers ont voté le plan de développement de la région Béni Mellal-Khénifra la semaine dernière. Un projet qui a fixé provisoirement le montant alloué au PDR à 36,3 milliards de dirhams. Un investissement qui devrait permettre à la région de franchir des pas supplémentaires vers le développement intégré d’ici l’année 2021.
Certes, le projet a été voté à l’unanimité, mais cela ne s’est pas fait sans heurts. En effet, le président du Conseil régional, Brahim Moujahid, a dû intervenir à plusieurs reprises pour rappeler à ses pairs que le projet en question doit être discuté dans sa dimension régionale et ne doit pas être ramené à une vision étroite confinée dans certaines provinces ou collectivités locales.

Aujourd’hui, reste à trouver et mettre en place les moyens et les outils pour mener ce projet à terme. Dans ce sens, Brahim Moujahid a appelé à la mobilisation de toutes les compétences de la région qui peuvent de par leurs responsabilités de parlementaires, de membres du gouvernement ou encore de directeurs généraux d’offices étatiques et de chefs d’entreprise à s’impliquer dans ce projet. Son élaboration s’est effectuée en trois étapes. D’abord, des réunions au niveau de chacune des cinq provinces relevant de la région (Béni Mellal, Azilal, Khénifra, Fkih Ben Salah et Khouribga). Objectif: recenser les besoins de chaque province et procéder à une première sélection des projets qui peuvent être intégrés dans le plan de développement régional dans le cadre d’une approche participative à même de bénéficier à toute la région. Ensuite, identifier les projets structurants pour la région dans sa globalité.

Et, enfin, procéder au montage financier en identifiant les ressources institutionnelles et celles privées, nécessaires à la réalisation. La région Béni Mellal-Khénifra ne dispose pas, en effet, des 36,3 milliards de dirhams qu’il faut pour la réalisation de son plan de développement. Certes, c’est un budget à la hauteur des ambitions de toute cette région qui a, il est vrai, amorcé son décollage économique. Encore faut-il trouver (et où?) tout ce montant au cours des cinq prochaines années restantes de l’actuel mandat du Conseil régional. Ce dernier va participer à hauteur de 26% au budget global alloué au plan de développement. Soit donc 4,9 milliards de dirhams.

Le reste est à chercher auprès de la centaine de partenaires engagés dans la réalisation des 1.682 projets retenus par le plan de développement régional. Parmi eux, figure la construction d’un Centre hospitalier universitaire (CHU) et d’une faculté de médecine, d’un musée national du tapis, du géo-parc de M’Goun, du dino-parc, d’un stade de football à Béni Mellal et d’un autre à Khouribga, d’un éco-parc, d’une cité des arts et de la culture et d’une maison de l’élu. En plus de la création d’un pôle de compétitivité et d’un autre réservé à la recherche, au développement et au contrôle de la qualité.
D’autres projets sont encore en cours de planification telles les études techniques pour la construction de l’autoroute Marrakech-Béni Mellal-Fès, de la voie ferrée entre Khouribga et Béni Mellal.

Ils ont été définis dans le cadre de 13 programmes couvrant l’ensemble des secteurs d’activité. La part du lion est revenue au secteur du transport et de l’énergie auquel a été réservé un montant de 10,78 milliards de dirhams. Celui de l’industrie, du commerce et des services bénéficiera d’un budget de 4,52 milliards de dirhams, celui de l’agriculture, de l’élevage et des eaux et forêts recevra près de 884 millions de dirhams, le tourisme 1,56 milliard  de dirhams, l’artisanat et l’économie solidaire 195,3 millions de dirhams et l’urbanisme et l’aménagement du territoire 5,9 milliards de dirhams.

En outre, 581 millions de dirhams seront alloués à la culture alors qu’un montant de 1,4 milliard de dirhams ira à l’éducation et la formation. Le sport n’est pas en reste puisqu’il bénéficiera de quelque 3,67 milliards de dirhams alors que le secteur de la santé se verra attribuer 1,57 milliard de dirhams et l’environnement 4,18 milliards de dirhams. Les secteurs de l’entrepreneuriat et de la gouvernance bénéficieront respectivement de 980 millions de DH et 26,24 millions de dirhams.

Conventions

La session ordinaire du Conseil régional de Béni Mellal-Khénifra a également connu l’adoption de certaines conventions. Celles-ci ont été passées entre le conseil en question notamment avec le Groupement des collectivités territoriales concernant la gestion des déchets solides dans la province de Khouribga. Une autre convention entre le Conseil provincial d’Azilal porte sur la mise à niveau du site touristique d’Ouzoud.  Le projet du Grand Fkih Ben Salah au titre de la période 2017-2021 a également fait l’objet d’une convention entre le Conseil de région et cette collectivité territoriale.
Les conseillers ont aussi adopté une convention de partenariat et de coopération entre le Conseil de région de Béni Mellal-Khénifra et la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Elle porte sur l’acquisition de voitures et de motos au profit de la préfecture de police de Béni Mellal.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc