Habillage_leco
Culture

Chaïbia et Tallal, une passion commune

Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4941 Le 18/01/2017 | Partager
«Une œuvre en miroir» présentée le 9 février à l’Espace d’Art Actua
L’exposition propose une série de toiles des deux artistes
chaibia_4941.jpg
Des œuvres de l’icône Chaïbia remontant aux années 60 et 70 sont à découvrir, ou redécouvrir, à travers cette exposition hommage (Ph. S.N.)

Proposée et co-organisée par la Banque privée et la Fondation Attijariwafa bank, l’exposition «Chaïbia et Tallal, une œuvre en miroir» a été présentée en avant-première la semaine dernière au siège de Attijariwafa bank en présence de Hossein Tallal. Bien que la mère et le fils aient déjà exposé ensemble, cet évènement qui se veut un hommage à la pionnière qu’était Chaïbia, est le premier qui rassemble un regard croisé sur leur passion partagée. «Cette exposition est une première dans l’histoire de l’art marocain. Celle de réunir dans une même unité de temps et d’espace, deux parcours artistiques, telle une célébration de l’amour filial et de l’amour de l’art», précise Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank. Cette exposition permet également de s’inscrire dans le slogan de la Banque privée qui est «Culture du patrimoine». Ce rendez-vous artistique immanquable de ce début d’année sera également présenté au grand public à partir du 9 février à l’Espace d’art Actua. 

Alors que la Fondation Attijariwafa bank consacre pour la troisième fois une exposition à Chaïbia,  pour la première fois, à travers «Chaïbia et Tallal, une œuvre en miroir», elle rend hommage à l’icône qu’elle était, mais aussi à son fils l’artiste Hossein Tallal. Une série d’œuvres présentées selon une chronologie croisée retrace le parcours artistique de chacun. Remontant à leur première exposition à la Galerie Ivan Spence à Ibiza en 1974, où Tallal présentait ses œuvres en section dessin et Chaïbia en section peinture. Des œuvres des années 60 et 70 de la pionnière de l’art marocain sont également exposées, tout comme des œuvres récentes de son fils notamment «Artiste voyageur de nuit» ou encore «Portrait imaginaire». Deux tapisseries inédites reprenant des œuvres emblématiques des peintres s’invitent également sur les cimaises de l’espace d’exposition. 

chaibia_2_4941.jpg
Dans le cadre de l’exposition «Chaïbia et Tallal, une œuvre en miroir», les portraits imaginaires de Hossein Tallal font échos aux œuvres de Chaïbia. Très jeune, il s’illustrera dans une peinture expressionniste et figurative et s’installera à Paris en tant qu’artiste dans les années 60 (Ph. A.B.)

Au lieu d’un simple accrochage d’œuvres, un espace fidèle à la galerie Alif-Ba reprenant notamment les meubles art-déco, les photographies, la couleur des murs, a été reconstitué pour l’exposition afin de plonger le visiteur dans cette atmosphère unique. «Nous avons voulu restituer ce cabinet de curiosités avec son éclectisme», précise Ghita Triki, responsable du Pôle Art et Culture de la Fondation Attijariwafa bank. D’autres «espaces vivants» ponctuent l’exposition, comme celui dédié à Chaïbia projetant un de ses films où elle est interviewée par Fatima Mernissi. Sa scénographie champêtre a pour objectif de placer le visiteur dans cette ambiance qu’elle peignait sur ses toiles, souligne Ghita Triki. 
Début des années 80, la carrière artistique de Chaïbia s’envole. Elle expose en solo et participe à des expositions collectives prestigieuses sur les cinq continents. Derrière cette carrière fulgurante, Tallal s’éclipse volontairement pendant près de 25 ans pour se dédier totalement à l’œuvre de sa mère.  Il continuera à peindre, cependant ses expositions se font très rares, et il n’opère son grand retour qu’en 2008 lorsqu’il expose «Portraits imaginaires» à la galerie casablancaise MémoArts. La peinture expressionniste et figurative de Tallal fera aussi le tour du monde et sera primée maintes fois. Quant à l’art de Chaïbia, défini à tort comme naïf, brut ou appartenant au mouvement Cobra, son style qui ne peut finalement être qu’inclassable aura marqué la scène artistique marocaine et même internationale.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc