Dossier Spécial

Financement auto: Où trouver les bonnes affaires!

Par Franck FAGNON | Edition N°:4918 Le 16/12/2016 | Partager
Les constructeurs prêts à soutenir les ventes de certaines gammes
Les taux d’intérêt poursuivent leur baisse
finance_auto_018.jpg

Les offres de crédit à taux zéro réapparaissent. Mais souvent, ce n’est jamais gratuit. Toujours est-il que l’environnement de taux aujourd’hui reste attractif pour acheter son véhicule

Les sociétés de crédit à la consommation ont le sourire. Les ventes record de véhicules ont dopé les prêts auto. L’encours était en hausse de 20% à fin septembre. Ce dynamisme permet largement de contrebalancer la contre-performance des autres segments. Pour beaucoup d’opérateurs, les objectifs semblent déjà atteints. Reste à savoir quelle sera l’influence sur les promotions de fin d’année. Les meilleures affaires pourraient donc se trouver directement chez les constructeurs ou des distributeurs qui disposent d’une captive de financement.
Ces offres sont souvent adossées à la stratégie commerciale pour pousser les ventes de certaines gammes de produits. Pour les distributeurs, les offres sont construites en partenariat avec des sociétés de financement. C’est le cas notamment de Ford Salaf qui est née du partenariat entre Scama, la filiale de Auto Hall, et Wafasalaf.
Les conditions varient selon la gamme du véhicule et selon les opérateurs. Certaines marques ont déjà démarré leur campagne avec des annonces de remises exceptionnelles et des crédits à taux zéro. Souvent, ce n’est jamais gratuit. D’où l’importance  de ne pas négliger les mentions spéciales adossées aux offres. Toujours est-il que l’environnement de taux aujourd’hui reste attractif pour acheter son véhicule. Le taux moyen appliqué par les banques au crédit à la consommation a baissé de 44 points de base au troisième trimestre. De façon générale, deux produits phares existent sur le marché: le prêt auto classique et la location avec option d’achat. Ce sont des crédits affectés, c’est-à-dire directement lié au financement du bien. Le prêt classique offre une certaine liberté dans la mesure où la demande de crédit peut être automatiquement annulée lorsque le client se rétracte pour l’achat du véhicule. Il y a tout de même des frais à supporter en cas de rétractation. Les sociétés de financement poussent davantage les clients vers la LOA qui est jugée plus attractive, notamment pour les produits économiques. D’un autre côté, ses dossiers sont moins compliqués à gérer en cas d’impayé puisque la société de financement est propriétaire du véhicule.
La LOA nécessite un apport minimum. Il faudra engager entre 10 et 20% au moins selon l’opérateur. Il faudra prévoir un budget plus important pour couvrir les frais de dossier et d’assurance. Par ailleurs, les charges liées à la valeur résiduelle représentent 1% du prix du véhicule. En cas de remboursement anticipé du crédit, vous devez supporter la TVA. Quelle que soit l’option choisie, il est recommandé de souscrire aux offres les plus transparentes possibles.

 

 

L'Economiste vous conseille

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc