×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

L'Edito

Villes

Par L'Economiste| Edition N°:2340 Le 15/08/2006 | Partager

L’expérience inédite qui est en train d’être menée à Agadir, et qui le sera bientôt à M’diq mérite d’être suivie de près. Des villes commencent à être pensées comme des produits, avec identité visuelle, design, communication... Il ne s’agit nullement de lubies et encore moins de rêveries d’architectes mais plutôt de consolider un travail de marketing prometteur. Celui-ci a déjà commencé à travers l’effervescence des industries culturelles: festivals, concerts, notamment. Ce marketing est une manière de conduire des politiques territoriales de développement. Les villes sont de plus en plus conçues comme des produits, dont l’image, positive ou négative, peut avoir un impact décisif. Il convient donc de s’interroger sur les éléments qui contribuent à leurs conceptions et à leurs gestions. Ces enjeux nécessitent une nouvelle approche qui intègre des mutations spatio-temporelles, faites à la fois de progrès, d’urbanisme volontariste, de développements mais aussi d’inégalités sociales. Nous connaissons mal les effets structurants des festivals et des loisirs. Quant à l’esthétique urbaine, elle a été jusque-là un domaine peu ou mal exploré. C’est dire toute l’importance du travail qui est en train d’être fait. Une ville, ce n’est pas seulement ses monuments mais aussi ses habitants. Il faut donc la décliner à travers des pôles d’intérêt différents de manière à stimuler une sorte de régénération sociale et économique. Mettre en valeur ce patrimoine exige de diffuser une image cohérente vers l’extérieur. C’est aussi une mise en harmonie avec d’autres exigences: celles du monde de l’entreprise qui, lui, s’inscrit dans un esprit de concurrence, d’économie de marché. On ne peut tolérer que ces acteurs économiques se remettent continuellement en question et pas les villes.Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc