×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

L'Edito

Trains et autoroutes

Par Nadia SALAH| Edition N°:5631 Le 08/11/2019 | Partager
nadia_salah.jpg

Le Roi offre une perspective stratégique, qui ne fait pas totalement l’unanimité dans l’opinion publique: l’extension au maximum possible des liaisons rapides, de manière à ce que Agadir devienne le centre du pays.

Très à gauche et chez les islamistes durs, on n’apprécie pas cette perspective, comme on n’avait pas apprécié l’idée du train à grande vitesse de Tanger à Casablanca… Jusqu’à ce que l’opinion publique se mette à adorer son train (tout en critiquant durement le mode de réservation digitale, à juste titre).

Qui oserait aujourd’hui compter son équivalent en nombre d’écoles! Surtout que ce ne sont pas les écoles qui manquent, mais les bons profs à mettre dedans.

Que font les trains, ou avant eux les autoroutes, surtout que les Marocains savent construire des autoroutes parmi les moins chères du monde.

Il faut voir plus loin que la semaine prochaine. Les bons transports changent la vie, rien que ça. Même pour les familles qui se situent en bas de la couche moyenne. Et ne parlons pas du brassage des personnes, d’une province à l’autre.

Ni du brassage des idées quand trop peu de gens lisent si peu de livres et de journaux. C’est comme les foires, on y va surtout pour voir ce que font les autres. Ce n’est pas un hasard si les Casablancais reviennent remplis d’admiration pour la gestion urbaine de Tanger!

Et puis il y a quelque chose de spécial au Maroc. Même s’il n’est plus l’Empire qu’il a été, il reste un Royaume tout en long, avec des territoires divers, qui ont des mémoires de tribus enfouies dans de vieux gènes.

Le seul moyen raisonnable de laisser ces gènes alimenter la culture, et rien d’autre, c’est de pouvoir aller vite et bien, d’un endroit à l’autre, pour que les gens se mélangent et enrichissent leurs projets de vie.

Voilà à quoi servent autoroutes et trains rapides, à condition de bien surveiller l’argent qu’on y met. Ce qui est le cas aujourd’hui.

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc